Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 08:18

Kin--Pa.png

 

 

 

 

Kin--Pa.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Vidéo

 

 

 

Biographie

 

Ba Jin (ou Pa Kin 巴金, ou Li Fei-kan 李芾甘), né le 25 novembre 1904 à Chengdu, province du Sichuan et mort le 17 octobre 2005 à Shanghai) est le nom de plume de l'écrivain chinois Li Yaotang (李尧棠), président du PEN club chinois et candidat au prix Nobel de littérature. Son pseudonyme est tiré des noms de Bakounine et Kropotkine, penseurs anarchistes qu'il admirait. Son séjour en France (1927-1928), à Château-Thierry a marqué sa carrière littéraire. Ba Jin a aussi écrit en espéranto. Ses personnages romantiques fascinés par la révolution eurent une grande influence sur la jeunesse. Son livre le plus célèbre est autobiographique, Famille (家).
Fils d'un propriétaire foncier et fonctionnaire gouvernemental (mandarin), Ba Jin se montre très tôt hostile aux rites, formalisme et châtiment. Il suit d’abord une formation secondaire dans une école rattachée à l’université du sud-ouest de sa ville natale. Dès 1919, il se dit « anarcho-communiste » et devient membre du groupe La société de l’Équité. Grand lecteur de Kropotkine et d’Emma Goldman, il noue des liens avec l’anarchiste Zheng Peigang connu sous le pseudonyme de Ke Lao.
Entre 1920 et 1924, il collabore à La Voix du peuple (anarchiste). Il signe peut-être son 1er article anarchiste en 1921, à l'âge de 17 ans, dans La Quinzaine (Banyue) de Chengdu. Il écrit également dans la revue Les masses en alerte (Jingqun). À partir de 1922, il est le principal responsable de la revue La voix des gens du peuple et adopte le pseudonyme Peigan.
En 1924, il quitte Chengdu (qu’il ne reverra qu’en 1942) pour intégrer l'École des langues étrangères de Nankin. Il est très doué pour les langues, y compris l’espéranto (il s'engage dans le mouvement espérantiste à partir de 1924) qui lui permet de découvrir de multiples auteurs libertaires. Il devient ami de l’activiste étudiant Hu Feng et participe au mouvement étudiant de Nankin. Il se déplace aussi beaucoup à Pékin, Shanghaï (où il mènera une activité syndicale active) et Canton (où il écrit dans La Cloche du peuple). Il traduit des articles libertaires et écrit une brochure sur la tragédie de Haymarket (sans doute sa première grande traduction).
En 1926, il se rend en France dans le cadre d'un programme mi-travail mi-étude pour approfondir ses connaissances en langues étrangères. La littérature mise à part, ses intérêts se centrent sur l’anarchisme et le mouvement populiste en Russie, d’où son pseudonyme – première syllabe de l’appellation chinoise de Bakounine et dernière de Kropotkine, deux anarchistes russes. De retour en Chine en 1928, Ba Jin se concentre sur son activité littéraire et apporte son concours aux principaux magazines, mais se fait surtout remarquer par la rédaction d’une vingtaine de romans entre 1928 et 1945.
En 1944 il épouse Xiao Shan, dont la contribution au niveau littéraire consiste en plusieurs traductions, et qui meurt lors de la Révolution culturelle. Le couple donne naissance à un garçon et une fille.
Malgré une position neutre du point de vue politique, le gouvernement l’invite à devenir membre du conseil de culture et d’éducation en 1950 après la fondation de la République populaire de Chine. En 1953 il est élu vice-président de l'association des écrivains. Alors que son œuvre n’est pas nécessairement conforme aux critères du régime, la campagne des Cent Fleurs ne se fait ressentir pour lui, que par la perte de son poste de rédacteur en chef du magazine Littérature Populaire.
Par la suite, en revanche, on lui témoigne de la reconnaissance, entre autres, par son élection au poste de vice-président de l’association des cercles de littérature et création artistique et à celui de rédacteur en chef d’un mensuel littéraire à Shanghai.
Pour Ba Jin, la Révolution culturelle prit une toute autre tournure – classification comme contre-révolutionnaire en 1967, réduction en cendres de ses œuvres, privation de droit politique, interdiction d’activités littéraires et des agressions, également portées contre les membres de sa famille, puis réhabilitation en 1977. Élu membre du comité permanent de l’Assemblée nationale, ainsi que, de nouveau, vice-président de l'association des cercles littéraires et de création artistique en 1978, président du PEN club de Chine en 1980 et président de l’association des écrivains chinois en 1981. Il fut vice-président de la Ligue chinoise d’espéranto dans les années 1980.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (CHINE) 1ère édition (FR) Catégorie
20' Destruction 1927 1995 roman
Déclin 1929 ?? ??
30' L’automne dans le printemps 1932 1998 ??
Famille 1933 1989 roman
La pagode de la longévité 1934-1936 1989 nouvelles
Printemps 1938 1992 roman
40' Automne 1940 1998 roman
Le Jardin du repos 1944 1979 roman
Nuit glacée 1946 1978 roman

 

 

Vidéo1

 


Pa Kin


Pa Kin sur Antenne 2 midi (27 avril 1979)

   


Partager cet article

Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article

commentaires

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook