Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 18:35

04

Août

2011

La-petite-Chartreuse-de-Pierre-Peju.png

 

 

 

- Pierre Péju est un romancier, essayiste et professeur de philosophie français né en 1946 à Lyon.

- La petite Chartreuse a été publié pour la première fois aux éditions Gallimard en octobre 2002

 

 

La petite chartreuse - Pierre Péju

 

Quatrième de couverture

 

« Pour Vollard, Éva devenait la petite Chartreuse. Silencieuse sans en avoir fait le vœu. La très pâle moniale. L'enfant cloîtrée. L'enfant privée de voix et de joie, privée d'enfance. Mais au fil de ces errances dans la Chartreuse, bizarrement, ce n'était pas le poids écrasant et absurde de l'accident que Vollard ressentait en compagnie de la petite fille, mais un inexplicable allègement, un soulagement, un apaisement dû à ce rituel de marche lente, de silence, de contemplation de choses infimes. Comment un si petit être, émettant si peu de signes, pouvait-il lui donner cette impression de discret équilibre, de nécessité fragile mais heureuse ? Le sentiment confus que tout pouvait se résumer à ce va-et-vient entre la librairie et l'hôpital s'intensifiait encore en passant, Éva à ses côtés, du centre spécialisé à la nature sauvage.»

 

 

                       Editions Gallimard

                     de 2002, 178 pages

 

 

Mon avis

 

Un roman où la littérature est très bien exprimée et où elle à toute son importance, donnant ainsi un vrai côté réaliste à ce récit, sublimé par une très belle plume.
Au niveau de l'histoire, elle est assez troublante, d'autant plus que l'on est touché par ce libraire chamboulé depuis l'accident, quand il s'échappe dans les montagnes.
Quant à la mère de la petite, on la sent fragile, manquant de courage mais avec une soif d'amour bien présente.
En conclusion, c'est un très beau récit poétique ayant une triste fin mais assez cohérente.
Une très belle découverte d'un auteur que je ne connaissais pas !

 

 

Citations

 

"...Le désespoir n'a pas de coeur, la main reste toujours au désespoir hors d'haleine, au désespoir dont les glaces ne nous disent jamais s'il est mort."

 

"Le seul vrai lecteur, c'est le lecteur pensif."

 

"C'est mon art le plus cher et ma plus chère méchanceté d'avoir appris à mon silence à ne pas se trahir par le silence."

 

"J'ai cherché partout le bonheur, mais je ne l'ai trouvé nulle part, sinon dans un petit coin, avec un petit livre."

 

 

 

coeur

 

 

challenge france inter

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malorie 30/08/2011 16:59


Un roman que j'avais trouvé très émouvant, passionnant et dont j'avais noté de nombreux passages sur la littérature, dans mon calepin.


Pauline 05/08/2011 07:08


Une jolie lecture que voilà.
(J'aime beaucoup la couverture du Dumas, l'image (peinture?) est très belle)


Sharon 04/08/2011 19:59


Je l'ai lu il y a quelques années, parce que l'incipit était tombé en sujet de brevet dans mon académie. Nous avions trouvé (moi et mes collègues) que le questionnaire n'était pas très judicieux -
ce qui n'avait, bien sûr, strictement rien à voir avec le roman et le talent de l'auteur.


Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook