Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 10:06

03

 Mai

2010

A perte de vue d'Amanda Eyre Ward

 

 

 

- Amanda Eyre Ward est l'auteur de plusieurs nouvelles parues dans des revues littéraires, née à New York en 1972.
- A perte de vue (How to be lost) publié par Pocket en 2008 (première édition : Ballantine Books, USA - 2005).

 

 

 

A perte de vue - Amanda Eyre Ward

 

 

Quatrième de couverture

 

Ce jour-là, Caroline, Madeline et Ellie avaient décidé de fuguer. Deux adolescentes et leur petite sœur de cinq ans qui rêvaient d'aventure et de liberté, de fuir un père alcoolique et une mère trop faible. Dans la voiture, les grandes ont attendu qu'Ellie sorte de classe. Et Ellie n'est jamais venue. C'était il y a seize ans. Depuis, aucune nouvelle, aucune trace, aucun indice. Seulement une famille rongée par le doute et la culpabilité. Enceinte, Madeline voudrait voir l'affaire classée pour enfin avancer. Caroline, elle, se raccroche à un minuscule espoir : un visage sur une photo de presse prise dans le Montana, une jeune fille au sourire si ressemblant... Improbable, impossible, mais comment hésiter ? Caroline prend à nouveau le volant. Direction le Montana...

 

 

                         Editions Pocket

                     de 2008, 272 pages

 

 

Mon avis

 

Ce roman m'a captivé par le rythme et les émotions qui s'en dégagent, avec des personnages attachants.
On y trouve de l'amour, de la tendresse, de la détresse et des coups durs...tous les ingrédients qui en font une belle histoire.
Une auteure que j'ai découvert par hasard, et dont je recommande la lecture de ce livre.

 

 

coeur

Repost 0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 10:33

02

 Mai

2010

Les Âmes grises de Philippe Claudel

 

 

 

- Philippe Claudel auteur d'une vingtaine d'ouvrages [...], né en Lorraine en 1962.
- Les Âmes grises fût publié par les éditions Le Livre de Poche en 2006 (première édition : Stock, 2003).

 

 

 

Les âmes grises - Philippe Claudel

 

Quatrième de couverture

 

" Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s'étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu'ils soufflaient l'air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s'effilocher. On n'entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé. " C'est peut-être enfin la paix... hasarda Grosspeil. -La paix mon os ! " lui lança son collègue qui rabattit la laine trempée sur le corps de la fillette. "

 

 

                 Editions Le Livre de Poche

                     de 2006, 279 pages

 

 

Mon avis

 

Une histoire belle, touchante avec un petit côté poétique , où le lecteur est transporté avec brio par le talent de l'auteur, qui décrit à merveille les paysages, les décors, les ambiances...C'est sombre et âpre, mais vraiment authentique.
De la pudeur, de la poésie et en même temps la violence des sentiments, la tragédie....ce livre est émouvant !
Un roman que je range dans mes coups de coeur, tellement, cette oeuvre est magnifique dans laquelle on se laisse désorienté délicieusement jusqu'à la dernière ligne !

 

 

Citations

 

"Si j'avais su...si j'avais su". Le problème, c'est qu'on ne sait jamais.
"Il faut se méfier des réponses, elles ne sont jamais ce qu'on veut qu'elles soient, ne croyez-vous pas ?"

"Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous..." 

 

 

coeur

Repost 0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 09:57

01

 Mai

2010

Ni d'Ève ni d'Adam d'Amélie Nothomb

 

 

 

- Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française [...], née le 13 août 1967 à Kobe au Japon.
- Ni d'Ève Ni d'Adam a été publié en août 2007 aux éditions Albin Mihel.

 

 

 

Ni d'Eve ni d'Adam - Amélie Nothomb

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

"Stupeur et tremblements pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d'Ève ni d'Adam révélera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier" Amélie Nothomb.

 

 

 

 

 

 

                    Editions Albin Michel

                     de 2007, 244 pages

 

 

Présentation du livre

 

Ni d’Ève ni d’Adam narre l’histoire amoureuse qu’a connue l’auteur francophone avec un jeune Japonais de bonne famille. Rencontré initialement dans le cadre de ses cours particuliers de français, Rinri va s’éprendre de la jeune Amélie, alors âgée de 21 ans, qu’avec maladresse il commence par nommer « ma maîtresse ».

 

 

Mon avis

 

A travers ce livre, Amélie décrit le Japon avec grâce, de plus on apprend à connaître la vie sociale des japonnais. Ce livre m'a autant fait sourire par les coutumes japonaises qu'il m'a autant émue à la fin, j'ai donc passé un agréable moment à le lire.
"Ni d'Ève ni d'Adam" complète très bien "Stupeur et tremblements".

 

 

Citations

 

"Le moyen le plus efficace d'apprendre le japonais me parut d'enseigner le français".

"J'ai toujours eu le lyrisme mégalomane".

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 15:58

29

Avril

2010

Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda

 

 

 

- Anna Gavalda vit dans la région parisienne [...], née le 9 décembre 1970.
- Ensemble, c'est tout a été publié par les éditions Le Dilettante en 2004.

 

 

 

Ensemble c'est tout - Anna Gavalda

 

 

 

 

 

Deuxième de couverture

 

Ce livre ne racontre rien d'autre qu'une histoire d'amour.Une hisoire d'amour entre quatre éclopés de la vie. Camille, Franck, Philibert et Paulette. Des bons à rien, des cabossés, des coeurs purs.

 

 

 

 

 

 

                      Editions Le Dilettante

                       de 2004, 603 pages

 

 

Mon avis

 

Que dire de ce livre ? A part qu'il est magnifique, avec une écriture simple et des personnages très attachants.

Il y a :

Camille Fauque, une jeune fille douée dans les Beaux-Arts qui est fragile et forte à la fois par rapport à son passé.
Franck Lestafier, cuisinier grognon qui ne pense qu'à sa moto et à s'amuser avec des filles mais au fil du temps, il apprendra à mûrir.
Paulette Lestafier, grand-mère de Franck qui l'a élevé, elle aime son jardin, ses chats, tricoter...
Tous les trois vont finir hébergés chez Philibert Marquet de La Durbellière, venant de famille bourgeoise, mais contrairement aux apparences, c'est quelqu'un de très simple, bégaie quand il se sent intimidé, c'est aussi un passionné d'histoire du temps de Marie-Antoinette.
Voilà une très bon roman avec quatre personnages bien différents et pourtant...
Si vous ne connaissez pas encore cette très belle histoire, alors n'hésitez pas à la découvrir, car pour ma part j'ai eu du mal à la quitter... un énorme coup de coeur !

 

 

Citation

 

"Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences..."

 

 

coeur

Repost 0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 11:47

26

Avril

2010

Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb

 

 

 

- Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française [...], née le 13 août 1967 à Kobe au Japon.
- Stupeur et Tremblements est un roman autobiographique d’Amélie Nothomb publié par les éditions Le Livre de Poche en 2001 (première édition : Albin Michel, 1999). C’est le neuvième roman publié d’Amélie Nothomb.

 

 

 

Stupeur et tremblement - Amélie Nothomb

 

Quatrième de couverture

 

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouverne la vie sociale au pays du Soleil Levant.
D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière. Une course absurde vers l'abîme - image de la vie -, où l'humour percutant d'Amélie Nothomb fait mouche à chaque ligne.

 

 

 

           Editions Le Livre de Poche 

                de 2001, 187 pages

 

 

Mon avis

 

J'ai découvert Amélie Nothomb avec ce roman autobiographique à la fois léger et grave, un peu caricatural et souvent drôle. L'auteure a la critique acerbe mais sait faire preuve d'autodérision
Un livre remarquable, intéressant, bien écrit, fluide, décrivant un monde vraiment kafkaïen, celui de l'entreprise au Japon.
C'est mon premier Nothomb, et il m'a bien plu...je vais lire d'autres ouvrages d'elle.

 

 

Citation

 

"Aussi longtemps qu'il existerait des fenêtres, le moindre être humain de la terre aurait sa part de liberté".

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 08:24

25

Avril

2010

Le refuge de l'ange de Nora Roberts

 

 

 

- Nora Roberts est une romancière américaine [...], née Eleanor Marie Robertson le 10 octobre 1950 à Silver Spring, Maryland, Etats-Unis.
- Le refuge de l'ange (Angels fall) publié par Michel Lafon en 2008 (première édition : Putnam's Sons GP, USA - 2006) 

 

 

Le refuge de l'ange - Nora Roberts

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Seule rescapée d'un horrible massacre, la jeune Reece pense avoir trouvé la sécurité dans un village reculé du Wyoming, où de longues randonnées solitaires l'aident à oublier les cauchemars de son passé. Un matin, en scrutant la nature avec ses jumelles, elle est témoin d'un meurtre. Mais lorsqu'elle parvient sur les lieux du crime, plus aucune trace de la victime ni du tueur.
Devant l'incrédulité de la police locale, Reece n'aura pas d'autre choix que de traquer elle-même l'assassin : elle est la prochaine cible.

 

 

 

 

               Editions Michel Lafon

                de 2008, 381 pages

 

 

Mon avis

 

Ce roman est très bien écrit, avec de l'amitié, de l'amour, et beaucoup de suspense : une hitoire simple et bien ficelée !
J'ai découvert Nora Roberts avec ce roman et j'en suis satisfaite, c'est même un coup de coeur !

 

 

coeur

Repost 0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:34

16

Avril

2010

Le papillon de Siam de Maxence Fermine

 

 

 

- Maxence Fermine est un écrivain français [...], né en 1968 à Albertville.
- Le Papillon de Siam a été publié par les éditions Albin Michel en mars 2010. 

 

 

 

Le papillon de Siam - Maxence Fermine

 

Quatrième de couverture

 

En janvier 1860 au Cambodge, épuisé par la traque sans fin de l'insaisissable "papillon de Siam", Henri Mouhot découvre, enfouie sous une végétation tentaculaire, une cité perdue. Où il pose les yeux, ce ne sont que portiques, chapiteaux, coupoles, bas-reliefs se découpant sur l'azur du ciel et l'émeraude des forêts. Angkor, cité de silence et de mystère, hantée par la légende de la déesse aux bijoux d'or et de jade et du Roi lépreux, Angkor la maudite vient de sortir de longs siècles de sommeil et d'oubli.
Maxence Fermine, l'auteur d'Opium et de Neige, ne pouvait qu'être fasciné par ce personnage romanesque et flamboyant dont le destin se confond à la quête insensée. Sous sa plume inspirée et poétique, l'explorateur français injustement oublié par l'Histoire rejoint les rêveurs entêtés qui peuplent son œuvre.

 

 

               Editions Albin Michel

                de 2010, 160 pages

 

 

Présentation du livre

 

A travers cette biographie express, Maxence Fermine redonne vit à Henri Mouhot (1826 - 1861), explorateur infatigable qui meurt à 35 ans de la fièvre jaune.

 

 

Mon avis

 

Un court roman au style fluide et léger qui vous emmène dans des contrées lointaines.
Ce texte plein de poésie nous permet de faire connaissance avec Henri Mouhot dont la découverte de la cité d'Angkor a totalement éclipsé le personnage!
J'ai trouvé la fin particulièrement touchante et j'ai un certain respect et de l'estime pour ce jeune explorateur après avoir lu ce beau roman.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
Published by Céline - dans Romans historiques
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 21:26

06

Avril

2010

L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman

 

 

 

- Neil Gaiman est un auteur britannique [...] vivant aux Etats-Unis, né le 10 novembre 1960 à Portchester.
- L'Étrange Vie de Nobody Owens (The Graveyard Book) publié par les éditions Albin Michel en 2009 (première édition : HarperCollins, USA – 2008)

 

 

 

L'étrange vie de Nobody Owens - Neil Gaiman

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux....

 

 

 

 

 

               Editions Albin Michel

                de 2009, 320 pages

 

 

 

Mon avis

 

L'univers de ce livre est magique et envoûtant avec des personnages pittoresques.
Bod, cet enfant qui erre dans le cimetière, à la recherche de nouveaux amis, est vraiment très attachant.
Ce livre gentiment épouvantable, s'adresse d'abord à un jeune public mais, reste très appréciable pour un adulte.

 

 

Citation

 

"Un cimetière en principe n'est pas une démocratie, cependant la mort est la démocratie suprême".

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:48

01

Avril

2010

Le magasin des suicides de Jean Teulé

 

 

 

- Jean Teulé est un romancier français, [..], né le 26 février 1953 à Saint-Lô.
- Le magasin des suicides a été publié par les éditions Julliard en 2007.

 

 

 

Le magasin des suicides - Jean teulé

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre.

 

 

 

 

 

 

                   Editions Julliard

                de 2007, 157 pages

 

 

Mon avis

 

Le sujet, il faut bien le reconnaître, est d'une originalité absolument séduisante. C'est un livre décalé de la première lettre au point final. Un conte métaphorique, avec un humour grinçant et un second degré omniprésent.
Les personnages sont à la fois très extravagants qui pourraient nous révulser mais qui apparaissent si humains, qu'on s'y attache très vite .
Un livre que j'ai beaucoup aimé, qui se lit vite et qui fait du bien au moral.

 

 

Citation

 

"On ne dit pas « au revoir » aux clients qui sortent de chez nous. On leur dit « adieu » puisqu'ils ne reviendront jamais." 

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 16:49

31

Mars

2010

Le compagnon de voyage Curzio Malaparte

 

 

 

- Curzio Malaparte, de son vrai nom Kurt-Erich Suckert, né le 9 juin 1898 à Prato en Toscane, mort le 19 juillet 1957 à Rome, était un écrivain, journaliste, correspondant de guerre et diplomate italien.
- Le compagnon de voyage (Il compagno di vaggio) est paru aux éditions La Table Ronde en avril 2009. 

 

 

 

Le compagnon de voyage - Curzio Malaparte

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Fable pudique, baroque et pleine d'humanité. Le compagnon de voyage a pour cadre l'Italie de 1943. Après le renversement de Mussolini et le chaos que provoque la signature de l'armistice, les hommes de troupe, désormais sans ordres et sans chefs, décident de rentrer chez eux.

 

 

 

 

 

 

            Editions La Table Ronde

                de 2009, 106 pages

 

 

Mon avis

 

Malgré que ce roman soit court, il est très touchant. On est transporté avec ce brave militaire qu'est Calusia durant son voyage où il traverse quelques obstacles comme les femmes paysannes qui sont "maltraitées" par leur chef..... mais il fait aussi de belles rencontres avec tout d'abord cette jeune fille nommée Concetta qui pour la première fois se sent libre après s'être évadée de son orphelinat que Calusia considère comme une sœur et, ensuite vient la rencontre avec cette femme grande et forte se prénommant Mariagiula que Calusia aime beaucoup et souhaite qu'elle reste à ses côtés.

J'ai beaucoup aimé le style d'écriture de cet auteur, ce côté pur qui nous fais ressentir les émotions à travers les rencontres et les péripéties que croise Calusia durant son voyage.
De plus, on s'attache vraiment à ce brave homme qui est très attachant ainsi qu'à Concetta avec sa ténacité et à Mariagiula avec son courage.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Remerciements

 

Je remercie Partage-Lecture ainsi que les éditions de La Table Ronde, je n'aurai pas pensé lire un livre de ce genre et pourtant se fût un coup de cœur.

Repost 0

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook