Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:26

Bordas--Jean-Sebastien.png

 

 

 

 

Bordas--Jean-Sebastien.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)


 

 

Biographie

 

Jean-Sébastien est né en 1980 à Paris, mais très vite son destin l'entraînera à Lyon, puis Mexico,
Annecy, pour revenir à Paris pour passer son Bac. Après un an de prépa à l'ESAG (Ecole Supérieure
d'Arts Graphiques), il entre aux Gobelins. Pratiquant le 9ème art depuis l'âge de cinq ans (! !),
l'envie d'en faire son métier lui est venue vers 17 ans en lisant les albums de Fred ou de Loisel. Il a
d'abord envoyé ses planches aux éditeurs par courrier, puis profitant de la présence de Guy Delcourt
au festival Quai des Bulles de St Malo, il lui a directement présenté les 14 premières planches du Dr
Héraclius Gloss, et le contrat a suivi très vite ! Ses influences vont de Blain ou Munoz à De Crécy.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 

 


Nom Bande-dessinée 1ère édition (FR) Catégorie
2000 Le docteur Héraclius Gloss 2004 BD
10' Le recul du fusil – T1 : Les chambres 2010 BD
Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:20

Fournier, Alain

 

 

 

 

Fournier-Alain.jpg

Biographie

Bibliographie et livres lus (liens)

Album photo(s)

Vidéos

 

 

Biographie

 

 

Henri-Alban Fournier est né le 3 octobre 1886 à la Chapelle-d'Angillon, au nord du département du Cher. Fils d'instituteurs, il passe son enfance en Berry. Après cinq années passées à Marçais, près de Saint-Amand-Monrond, son père est nommé en 1891 à l'école d'Epineuil-le-Fleuriel au sud du département. Le futur Alain-Fournier - c’est en 1907 qu’il prendra ce demi-pseudonyme littéraire pou se distinguer - y sera son élève jusqu'en 1898, avant d'entrer en sixième, comme pensionnaire au lycée Voltaire à Paris, où il restera trois ans.En 1901, songeant à devenir marin, il rentre en seconde au lycée de Brest pour préparer l'Ecole Navale. Mais il y renonce au bout d’un an et vient, en janvier 1903, passer son baccalauréat au lycée de Bourges.

En octobre 1903, Henri Fournier va préparer l'Ecole normale supérieure au lycée Lakanal à Sceaux. C'est là qu'il rencontre Jacques Rivière, jeune bourgeois bordelais qui devient son meilleur ami.
A partir de 1905, ils échangeront jusqu'en 1914 une importante et passionnante correspondance. Jacques deviendra , en 1909, son beau-frère en épousant Isabelle Fournier, de trois ans plus jeune que son frère. Après son service militaire, Alain-Fournier cherche un emploi, il trouve en avril 1910 un poste de rédacteur à Paris-Journal. Il a une liaison avec Jeanne Bruneau, une modiste de la rue Chanoinesse, originaire de Bourges. Il se donne tout entier à elle, mais elle ne le comprend pas. Le 19 Octobre 1910 il écrit à Jacques et sa sœur : « C'est fini ». Ils se reverront pourtant et la rupture définitive ne se produira qu'au mois d'avril 1912. Alain-Fournier confiera dans sa correspondance : « J'ai fait tout cela pour me prouver à moi-même que je n'avais pas trouvé l'amour. »

A partir de 1910, Alain-Fournier, installé rue Cassini, se met pour de bon à l'écriture du Grand Meaulnes. En 1912, il quitte la rédaction de Paris-Journal, devient le secrétaire de Claude Casimir-Perier avant d'entamer avec la femme de ce dernier la célèbre actrice madame Simone, de son vrai nom Pauline Benda, une liaison orageuse.
Achevé au début de 1913, Le Grand Meaulnes paraît d'abord dans La Nouvelle Revue Française (de juillet à octobre 1913), puis en volume chez Emile-Paul. Sélectionné pour le prix Goncourt, le roman obtient 5 voix au dixième tour de scrutin. Pourtant au onzième tour, c'est Le Peuple de la Mer de Marc Elder qui aura le Prix Goncourt.Au début de 1914 Alain-Fournier ébauche une pièce de théâtre, La Maison dans la forêt, et commence un nouveau roman, Colombe Blanchet, qui restera inachevé.
Mobilisé dès la déclaration de guerre, en août 1914, Alain Fournier rejoint le front de Lorraine comme lieutenant d'infanterie. Le 22 septembre 1914, il est porté disparu au sud de Verdun, dans les Hauts-de-Meuse. Il n'avait pas encore vingt-huit ans. Ses restes n’ont été découverts qu’en mai 1991 dans une fosse commune où les Allemands l'avaient enterré avec vingt de ses compagnons d'armes. Identifié six mois plus tard, son corps est maintenant inhumé dans le cimetière militaire de Saint-Remy-la-Calonne (Meuse).

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 

 

 

 

Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie
Le Grand Meaulnes 1913 roman

 

 

 

Album photo(s)

 

 


Fournier Alain (2)

Fournier Alain (3)

Fournier Alain (4)










 

 

Vidéos2

 

 

 


Fournier.jpg

Fournier-2.jpg



Jacques Rivière et Alain Fournier : une amitié d'autrefois
Alain Fournier, la nostalgie du pays natal


Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:02

Clarke--Arthur-Charles.png

 

 

 

 

Clarke--Arthur-Charles--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livres lus (liens)

Album photo(s)

 

 

 

Biographie

 

Sir Arthur Charles Clarke, ou Arthur C. Clarke, né le 16 décembre 1917 à Minehead dans le Somerset au Royaume-Uni et mort le 19 mars 2008 à l’hôpital Apollo de Colombo à 1 h 30 du matin (heure du Sri Lanka - UTC+5:30) d’une attaque cardio-respiratoire, était un auteur et inventeur de science-fiction britannique.Il utilisa des pseudonymes comme Charles Willis et E.G. O'Brien.
Il sert dans la Royal Air Force, durant la Seconde Guerre mondiale, en tant que spécialiste en radar avant d’obtenir son diplôme à l’université de Londres. Clarke a commencé à vendre des histoires de science-fiction depuis son passage dans la RAF, mais il travaille brièvement comme rédacteur adjoint dans la revue Science Abstracts avant de se consacrer à l’écriture à plein temps à partir de 1951. Il a été président de la British Interplanetary Society, la société interplanétaire britannique et membre du Underwater Explorers Club, le club des explorateurs sous-marins.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à l’élaboration du système d’alerte radar qui a fortement contribué au succès de la Royal Air Force pendant la bataille d’Angleterre.
La célébrité lui vient grâce à son livre 2001 : l’Odyssée de l’espace. Le 22 avril 1964, Clarke rencontre en effet le réalisateur Stanley Kubrick au restaurant Trader Vic's du Plaza Hotel de New York.
C'est à partir de cette rencontre que les deux hommes décident de travailler ensemble sur le projet. Le film est basé sur la nouvelle La Sentinelle que Clarke a transformée en roman à l’époque où Stanley Kubrick en tirait un film. Les deux versions diffèrent légèrement l’une de l’autre.
Son œuvre comporte de nombreux autres livres, en particulier la série des Rama et les suites à 2001, et un grand nombre de nouvelles.
Sa contribution scientifique la plus importante est certainement le concept de satellite géostationnaire largement mis en œuvre, de nos jours, pour les satellites de télécommunications qu’il proposa dans un article de Wireless World en 1945 et plus tard l’utilisation de plates-formes à satellites pour l’observation de la Terre.
Retiré depuis 1956 au Sri Lanka, il y a passé le restant de sa vie. L'installation de plongée sous-marine qu'il possédait a été détruite par le tremblement de terre du 26 décembre 2004.
Arthur C. Clarke au Sri Lanka en 2005.
Le 10 septembre 2007, alors qu’il ne peut plus se déplacer autrement qu’en fauteuil roulant à cause des séquelles d'une poliomyélite, il envoie depuis le Sri Lanka un message de félicitations pour le survol par la sonde Cassini du satellite de Saturne Japet.Cet évènement représente pour lui une référence à son roman 2001 : l’Odyssée de l’espace.

 

 

Bibliographie et livre lus (liens)

 

 


Nom roman 1ère édition (ANG) 1ère édition (FR) Catégorie
50' La Trilogie de l’espace : Les Sables de Mars 1951 1954 roman
La Trilogie de l’espace : Les Îles de l'espace 1952 1954 roman
Les Enfants d’Icare 1953 1977 roman
Les Prairies bleues 1954 1954 roman
La Trilogie de l’espace : Lumière cendrée 1955 1975 roman
La Cité et les Astres 1956 1956 roman
Demain, moisson d’étoiles 1956 1960 nouvelles
L’Étoile 1958 1979 nouvelles
60' S.O.S. Lune, Tome I 1961 1962 roman
Naufragés de la Lune, S.O.S. Lune, Tome II 1961 1962 roman
L’Île des dauphins 1963 1963 roman
Avant l’Éden 1967 1978 nouvelles
L’Odyssée de l’espace : 2001, l'Odyssée de l'espace 1968 1968 roman
70' Le vent venu du soleil 1972 1983 roman
Rama : Rendez-vous avec Rama 1973 1974 roman
Terre, planète impériale 1975 1978 roman
Les Fontaines du paradis 1978 1982 roman
80' L'Odyssée de l'espace : 2010, Odyssée deux 1982 1983 roman
Chants de la Terre lointaine 1986 1987 roman
La Terre est un berceau 1987 1987 roman
Base Vénus : Point de rupture 1987 1987 roman
Base Vénus : Maelström 1988 1990 roman
L'Odyssée de l'espace : 2061, Odyssée trois 1988 1988 roman
Base Vénus : Cache-cache 1989 1991 roman
Rama : Rama II 1989 1989 roman
90' Base Vénus : Méduse 1990 1992 roman
Le Fantôme venu des profondeurs 1990 1990 roman
Rama : Les jardins des Rama 1991 1991 roman
Base Vénus : La Lune de diamant 2001 1992 roman
Le Marteau de Dieu 1993 1993 roman
Rama : Rama révélé 1993 1993 roman
Base Vénus : Les lumineux 2002 1993 roman
10 sur l’échelle de Richter 1996 1996 roman
L'Odyssée de l'espace : 3001, l'Odyssée finale 1997 1997 roman
00' Lumière des jours enfuis 2000 2000 roman

 

 

Album photo(s)

 


Clarke, Arthur Charles (2)
Clarke--Arthur-Charles--3-.jpg

Clarke--Arthur-Charles--4-.jpg









 

 
Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 21:41

Volodine--Antoine.png

 

 

 

 

Volodine--Antoine--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Album photo(s)

 

 

 

Biographie

 

Antoine Volodine est le principal pseudonyme d'un romancier de langue française, né en 1949 ou en 1950, à Chalon-sur-Saône et ayant grandi à Lyon.
Après des études de lettres, Antoine Volodine enseigne le russe pendant quinze ans et se consacre à l'écriture et à la traduction à partir de 1987. Il commence à publier des romans dans la collection « Présence du futur » des éditions Denoël, tout en déclarant que ses livres n’appartiennent pas au registre de la science-fiction. Il publiera ensuite aux Éditions de Minuit, puis chez Gallimard et aux Éditions du Seuil.
Dès ses premiers livres, il construit avec constance un édifice romanesque à plusieurs voix qu'il nomme « post-exotisme ». Il se place délibérément à l'écart des courants littéraires contemporains et se réclame à la fois du réalisme magique et d'une littérature internationaliste, engagée, où se croisent l'onirisme et la politique. Les thèmes de ses ouvrages sont marqués par une réflexion sur l'histoire du XXe siècle, sur les génocides et l'échec des révolutions. Dans un décor souvent ruiniforme ou carcéral, les personnages sont des rescapés hantés par le passé, cherchant à fuir leur misère affective en inventant des univers féeriques ou des espaces parallèles. Profondément attiré par les cultures asiatiques, et en particulier par le chamanisme et le bouddhisme, Antoine Volodine met volontiers en scène des hommes et des femmes qui errent dans le monde d'après la mort, dans le Bardo tibétain du Bardo Thödol, ou voyagent de rêve en rêve, à la recherche de l'âme sœur ou d'un territoire utopique.
L’originalité des écrits d’Antoine Volodine a souvent conduit la critique à le présenter comme inclassable. La catégorie littéraire nouvelle dont il se réclame, le « post-exotisme », permet toutefois d’aborder son œuvre sans se perdre dans des systèmes de classifications intenables. Ce terme, qui à l’origine se voulait une simple marque d’indépendance, correspond bien aujourd’hui à un projet concret : donner à lire « une littérature étrangère écrite en français », « une littérature de l’ailleurs qui va vers l’ailleurs ». Antoine Volodine a signé une quinzaine de livres et s’est présenté comme « porte-parole » du post-exotisme et de ses « divers » écrivains. En effet, à la fin des années 1990, d’autres signatures sont venues s’ajouter à celle d’Antoine Volodine. Plusieurs parmi celles qui sont citées dans Le Post-exotisme en dix leçons, leçon onze ont publié des livres : Elli Kronauer et Manuela Draeger à l'École des Loisirs et, en mai 2008, Lutz Bassmann aux éditions Verdier.Mais, à la façon de Fernando Pessoa, quoique avec cette différence essentielle qu'est la collectivisation, absente du modèle lusitanien , il s'agit là d'une série d'hétéronymes, sous lesquels se cache un seul et même écrivain, d'abord connu sous le pseudonyme d'Antoine Volodine. Volodine a également traduit du russe des œuvres des frères Strougatski, de Victoria Tokareva, d'Alexandre Ikonnikov (Dernières nouvelles du bourbier et Lizka et ses hommes, Éditions de l'Olivier, respectivement en 2003 et 2004) et de Maria Soudaïeva (Slogans, éditions de l’Olivier, 2004).
Rituel du mépris a reçu le Grand Prix de la science-fiction française en 1987. Des anges mineurs a reçu le Prix du Livre Inter en 2000 et le Prix Wepler en 1999. En 2008, il reçoit la bourse Jean Gattégno du Centre national du Livre pour la rédaction de Macau, une fiction accompagnée de photographies signées Olivier Aubert, publiée en octobre 2009 aux Éditions du Seuil.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie Pseudonyme
80' Biographie comparée de Jorian Murgrave 1985 roman
Un Navire de nulle part 1986 roman
Rituel du mépris 1986 roman
Des enfers fabuleux 1988 roman
90' Lisbonne, dernière marge 1990 roman
Alto Solo 1991 roman
Le Nom des singes 1994 roman
Le Port intérieur 1996 roman
Nuit blanche en Balkhyrie 1997 roman
Vue sur l'ossuaire 1998 roman
Le Post-exotisme en dix leçons, leçon onze 1998 roman
Ilia Mouromietz et le rossignol brigand 1999 roman Elli Kronauer
Des anges mineurs 1999 roman
00' Aliocha Popovitch et la rivière Saphrate 2000 roman Elli Kronauer
Soukmane fils de Soukmane et les fleurs écarlates 2000 roman Elli Kronauer
Sadko et le tsar de toutes les mers océanes 2000 roman Elli Kronauer
Mikhaïlo Potyk et Mariya la très-blanche mouette 2001 roman Elli Kronauer
Pendant la boule bleue 2002 roman Manuela Draeger
Au nord des gloutons 2002 roman Manuela Draeger
Dondog 2002 roman
Vociférations 2003 roman
Nos bébés-pélicans 2003 roman Manuela Draeger
Le deuxième Mickey 2003 roman Manuela Draeger
La course au kwak 2004 roman Manuela Draeger
Bardo or not Bardo 2004 roman
Nos animaux préférés : Entrevoûtes 2006 roman
Songes de Mevlido 2007 roman
L'arrestation de la grande Mimille 2007 roman Manuela Draeger
Belle-Méduse 2008 roman Manuela Draeger
Haïkus de prison 2008 roman Lutz Bassmann
Avec les moines-soldats 2008 roman Lutz Bassmann
Un oeuf dans la foule 2009 roman Manuela Draeger
Le radeau de la sardine 2009 roman Manuela Draeger
Macau 2009 roman
10' Onze rêves de suie 2010 roman Manuela Draeger
Les aigles puent 2010 roman Lutz Bassmann
Écrivains 2010 roman
La nuit des mis bémols 2011 roman Manuela Draeger
Danse avec Nathan Golshem 2012 roman Lutz Bassmann

 

 

Album photo(s)

 


Volodine--Antoine--3-.jpg

Volodine--Antoine--2-.jpg












Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 21:33

Olmi--Veronique.png

 

 

 

 

Olmi--Veronique--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Album photo(s)

Vidéo

 

 

 

Biographie

 

Véronique Olmi est un écrivain français, née en 1962 à Nice. Elle est la petite-fille de Philippe Olmi, ministre de l'agriculture, député des Alpes-Maritimes et maire de Villefranche-sur-Mer durant 20 ans. Après avoir suivi des études d'art dramatique chez Jean-Laurent Cochet, Véronique Olmi a été assistante à la mise en scène pour Gabriel Garran et Jean-Louis Bourdon de 1990 à 1993.Auteur pour le théâtre, elle a également publié, en 2001, chez Actes Sud, son premier roman, Bord de Mer qui a reçu le Prix Alain-Fournier en 2002. Son dernier roman Cet été là a reçu en mai 2011 le prix des Maisons de la Presse. Elle bénéficie d'une reconnaissance internationale : ses ouvrages sont traduits en quinze langues et ses pièces sont jouées autant en France qu'à l'étranger.
Elle est la directrice artistique du Festival « Le Paris des Femmes » dont la première édition a eu lieu les 6, 7 et 8 janvier 2012 au Théâtre des Mathurins.
Elle a dirigé durant trois ans le comité de lecture du Théâtre du Rond-Point.
À la demande de Laure Adler, elle a produit et animé cinq numéros d'une émission sur France-Culture : C'est entendu !.
Elle a signé en 2007 pour le Figaro Madame un reportage : « Les Amazones de Tsahal ».
Elle a participé, en tant que chroniqueuse, à plusieurs numéros du magazine télévisé Avant Première produit par Rachel Khan.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie
90' Le Passage 1996 Théâtre
Chaos debout/Les nuits sans lune 1997 Théâtre
Point à la ligne/La Jouissance du scorpion 1998 Théâtre
Privée 1998 Nouvelles
00' Le Jardin des apparences 2000 Théâtre
Mathilde 2001 et 2003 Théâtre
Bord de mer 2001 et 2003 Roman
Numéro six 2002 Roman
Un si bel avenir 2003 Roman
La petite fille aux allumettes 2004 Roman
La pluie ne change rien au désir 2005 Roman
Je nous aime beaucoup 2006 Théâtre
Sa passion 2007 Roman
La Promenade des russes 2008 Roman
Une séparation 2009 Théâtre
10' Le Premier Amour 2010 Roman
Cet été-là 2011 Roman

 

 

Album photo(s)

 


Olmi--Veronique--2--copie-1.jpg
Olmi--Veronique--4-.jpg
Olmi--Veronique--3-.jpg









 

Vidéo1

 






Dialogues, 5 questions à Véronique Olmi

 
    

Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 21:13

Edwards--Kim.png

 

 

 

 

Edwards--Kim--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Album photo(s)

 

 

 

Biographie

 

Kim Edwards née en 1958 aux États-Unis, est une auteure américaine.
Après l'obtention de son diplôme en linguistique, Kim Edwards part avec son mari enseigner l'anglais en Asie. Elle y passera cinq années pendant lesquelles elle publiera des recueils de nouvelles qui seront récompensés.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (USA) 1ère édition (FR) Catégorie
2000 L'enfant de tous les silences 2005 2008 roman

 

 

Album photo(s)

 


Edwards, Kim (2)
Edwards--Kim--4-.jpg Edwards--Kim--3-.jpg









Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 21:13

Testud--Sylvie.png

 

 

 

 

Testud--Sylvie--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Album photo(s)

 

 

 

Biographie

 

Sylvie Testud naît le 17 janvier 1971 à Lyon dans une famille modeste d'origine italienne d'une mère comptable et d'un père qui quitte sa mère lorsqu'elle a deux ans. Elle passe son enfance et adolescence dans le quartier populaire lyonnais de la Croix-Rousse.
En 2003, Sylvie Testud inaugure une carrière parallèle de romancière en publiant une biographie de sa vie d'actrice sous le titre Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir, aux éditions Pauvert.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie
2000 Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir 2003 roman
Le ciel t'aidera 2005 roman
Gamines 2006 roman
10' Chevalier de l'ordre du mérite 2011 roman

 

 

Album photo(s)

 


Testud--Sylvie--2-.jpg
Testud--Sylvie--3-.jpg











Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:45

Romains, Jules

 

 

 

 

Romains Jules (1)

Biographie

Bibliographie et livre lu (liens)

Album photo(s)

 

 

Biographie

 

 

Né à Saint-Julien-en-Chapteuil (Haute-Loire), le 26 août 1885.
Fils d’instituteurs, Jules Romains fut élevé dans le respect de l’idéal laïque et rationaliste de la IIIe République. Après des études secondaires au lycée Condorcet, il fut reçu à l’École normale supérieure en 1906, et obtint l’agrégation de philosophie en 1909. Ayant commencé sa carrière d’enseignant, il fut mobilisé en 1914 dans le service auxiliaire. 

Après avoir publié ses premiers poèmes dès l’âge de dix-huit ans (L’Âme des hommes, 1904), il devait, à l’issue de la Première Guerre mondiale, renoncer à sa carrière dans l’enseignement pour se consacrer exclusivement à la littérature. Son œuvre allait être marquée par une idée maîtresse, conçue lors de ses années de jeunesse : celle de l’unanimisme, expression de l’âme collective d’un groupe social. 

Cette théorie nourrit son recueil de poèmes, La Vie unanime (1908), et ses romans : Mort de quelqu’un (1911) et Les Copains (1913). Elle trouvera son expression accomplie dans la somme que constituent Les Hommes de bonne volonté, vingt-sept volumes publiés entre 1932 et 1946, vaste fresque dans laquelle, à travers le récit de destins croisés, Jules Romains brosse un tableau de l’évolution de la société moderne entre 1908 et 1933.
Mais ce fut d’abord au théâtre que Jules Romains acquit sa notoriété, dès après la Grande Guerre, notamment avec Knock ou le Triomphe de la médecine, créé par Louis Jouvet en 1923. Devaient suivre Amédée ou les Messieurs en rang (1923), Le Mariage de monsieur Le Trouhadec (1926), Le Déjeuner marocain (1926), Démétrios (1926), Jean le Maufranc (1926), Le Dictateur, (1926), Boën ou la Possession des biens (1930), etc. 

À la fin des années 1920, Jules Romains était avec Pirandello et George Bernard Shaw l’un des trois dramaturges de son temps les plus joués dans le monde.
Engagé dans la vie politique, Jules Romains fut proche dans l’entre-deux-guerres du parti radical-socialiste, et se lia avec son chef, Édouard Daladier. Ayant soutenu le Front populaire, il milita par pacifisme pour l’amitié franco-allemande, et ce, malgré son antifascisme, après l’accession d’Hitler au pouvoir.
Président du Pen club international de 1936 à 1941, Jules Romains devait s’exiler pendant la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis et au Mexique.
En 1945, poussé par le général de Gaulle, soucieux de rénover l’Académie française, et encouragé par son ami Georges Duhamel, à l’époque secrétaire perpétuel, Jules Romains, qui s’apprêtait à quitter une nouvelle fois la France pour le Mexique, rédigea pour poser sa candidature une lettre dans laquelle la mention du fauteuil restait en blanc.
Il fut élu en son absence le 4 avril 1946, par 13 voix au premier tour, à la place laissée vacante par la destitution d’Abel Bonnard, découlant de sa condamnation en 1945 pour collaboration avec l’ennemi. C’est Georges Duhamel qui le reçut, le 7 novembre 1946. Il ne rendit pas hommage à son prédécesseur.
Son orientation politique le portait désormais vers un certain conservatisme, qui s’exprima dans les chroniques hebdomadaires qu’il donna à L’Aurore de 1953 à 1971 ; partisan de l’Algérie française, il mena le cartel des non contre de Gaulle au référendum de 1962. 

Mort le 14 août 1972.

 

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 

 

 

 


Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie
1900 L'Âme des Hommes 1904 poésie
La Vie unanime 1908 poésie
Premier livre de prières 1909 vers et prose
10' Un être en marche 1910 poésie
Mort de quelqu'un 1911 roman
Odes et prières 1913 poésie
Les Copains 1913 roman
Sur les quais de la Villette 1914 roman
Europe 1916 poésie
Les quatre saisons 1916 poésie
20' La Vision extra-rétinienne et le sens paroptique 1920 traité
Knock ou le triomphe de la médecine 1923 pièce de théâtre
Monsieur Le Trouhadec saisi par la débauche 1923 pièce de théâtre
Psyché (Lucienne ; Le Dieu des corps ; Quand le navire...) 1922-1929 trilogie romanesque
30' Le Six octobre 1932 roman
Crime de Quinette 1932 roman
Les Amours enfantines 1932 roman
Éros de Paris 1932 roman
Les Hommes de bonne volonté 1932 – 1946 cycle romanesque en 28 volumes
Les Superbes 1933 roman
Les Humbles 1933 roman
Recherche d'une Église 1934 roman
Province 1934 roman
Montée des périls 1935 roman
Les Pouvoirs 1935 roman
Recours à l'abime 1936 roman
Les Créateurs 1936 roman
Mission à Rome 1937 roman
Le Drapeau noir 1937 roman
Prélude à Verdun 1938 roman
Verdun 1938 roman
Vorge contre Quinette 1939 roman
La Douceur de la vie 1939 roman
40' Cette grande lueur à l'Est 1941 roman
Le Monde est ton aventure 1941 roman
Journées dans la montagne 1942 roman
Les Travaux et les joies 1943 roman
Naissance de la bande 1944 roman
Comparutions 1944 roman
Le Tapis magique 1946 roman
Françoise 1946 roman
Le Sept octobre 1946 roman

 

 

Album photo(s)

 

 


Romains Jules (2)






Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:29

Ogawa--Yoko.png

 

 

 

 

Ogawa-Yoko--1-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livres lus (liens)


 

 

 

Biographie

 

Yōko Ogawa, née le 30 mars 1962 dans la préfecture d'Okayama est une écrivain japonaise, auteur de nombreux romans - courts jusqu'en 1996 - ainsi que de nouvelles et d'essais. Elle est diplômée de l'université Waseda et elle vît à Ashiya, Hyōgo, avec son mari et son fils.
Elle a remporté le prestigieux Prix Akutagawa pour La Grossesse en 1991, et également les Prix Tanizaki, Prix Izumi, Prix Yomiuri, et le Prix Kaien pour son premier court roman, "La désagrégation du papillon".
Son univers romanesque est caractérisé par une obsession du classement, de la volonté de garder la trace des souvenirs ou du passé (L'Annulaire, 1994 ; Le Musée du Silence, 2000, "Cristallisation Secrète", 1994), cette volonté conjuguée à l'analyse minutieuse de la narratrice (ou, moins fréquemment, du narrateur) de ses propres sentiments et motivations (qui viennent souvent de très loin) débouchant fréquemment sur des déviations et des perversions hors du commun, le tout écrit avec des mots simples qui accentuent la force du récit.
Elle est influencée par les écrivains japonais classiques comme Jun'ichirō Tanizaki, mais également, grâce à son écrivain préféré Haruki Murakami, par des auteurs américains comme F. Scott Fitzgerald, Truman Capote et Raymond Carver. Pendant ses études en littératures anglaises/américaines à l'université de Tokyo, son professeur, Motoyuki Shibata (qui a fait la première traduction d'Ogawa en anglais, et traducteur en japonais de Paul Auster) lui fait connaître Paul Auster, dont le roman Moon Palace a eu une grande influence sur Ogawa.
Ses romans ont été traduits en français, allemand, italien, grec, espagnol, catalan, chinois, coréen et récemment en anglais (aux États-Unis). Le plus souvent traduit est son roman Hôtel Iris, moins implicite que ses autres œuvres et donc un peu différent d'elles, et qui traite de la relation sexuelle (de shibari, ou bondage japonais) entre une fille de 17 ans et un vieillard. Une adaptation cinématographique de sa nouvelle L'Annulaire est sortie en France en juin 2005, un film de Diane Bertrand avec Olga Kurylenko et Marc Barbé. Au Japon, La Formule préférée du professeur a été récompensé du Prix Yomiuri et y est également sorti en film (2005), en bande dessinée (2006) et en cd audio (2006).

 

 

Bibliographie et livre lus (liens) 

 


Nom roman 1ère édition (Japon) 1ère édition (FR) Catégorie
80' Une Parfaite chambre de malade 1989 2003 roman
La Désagrégation du papillon 1989 2003 nouvelles
90' Un Thé qui ne refroidit pas 1990 1998 roman
La Piscine 1990 1995 roman
La Grossesse 1990 1997 roman
Les Abeilles 1991 1995 roman
Le Réfectoire un soir et une piscine sous la pluie 1991 1998 nouvelles
Amours en marge 1991 2005 roman
L'Annulaire 1994 1999 roman
La Petite pièce hexagonale 1994 2004 nouvelles
Cristallisation secrète 1994 2009 roman
Hôtel Iris 1996 2000 roman
Parfum de glace 1998 2002 roman
Tristes revanches 1998 2004 nouvelles
00' Le Musée du silence 2000 2003 roman
La Bénédiction inattendue 2000 2007 nouvelles
Les Paupières 2000 2007 nouvelles
La Formule préférée du professeur 2003 2005 roman
La Marche de Mina 2006 2008 roman
La Mer 2006 2009 roman
10' Les Tendres plaintes ??? 2010 roman
Manuscrit zéro 2010 2011 journal
Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:10

Dumas--Alexandre--fils-.png

 

 

 

 

Dumas--Alexandre--fils---2-.jpg

 

Biographie

Bibliographie et livre lu (lien)

Album photo(s)

 

 

 

Biographie

 

Alexandre Dumas fils, né le 27 juillet 1824 à Paris et mort le 27 novembre 1895 à Marly-le-Roi, est un romancier et auteur dramatique français. Il fut comme son père un auteur à grand succès et reste connu principalement pour son roman La Dame aux camélias ainsi que ses deux pièces Le Fils naturel et Un Père prodigue.
Fils d'Alexandre Dumas et de sa voisine de palier, Catherine Laure Labay (1793-1868), il fut placé très tôt en pension. Il fut déclaré enfant naturel, de père et de mère inconnus. Ses parents le reconnurent en mars 1831, à l'âge de sept ans. Après un difficile combat mené par ses parents pour sa garde, il fut confié à son père. C'est pourquoi il garda toute sa vie, envers son père, un profond ressentiment qui se manifesta dans ses œuvres, marquées par le thème de la désagrégation de la famille et inspirées par un certain moralisme et une certaine tenacité, il parvint tout de même à surmonter sa détresse.
Admirateur de George Sand, qu'il appelait sa « chère maman », il fit de nombreux séjours dans sa propriété de Nohant et adapta pour la scène son roman Le Marquis de Villemer.
Il fut élu à l'Académie française en 1874. Sa mort survint le 27 novembre 1895 dans sa propriété des Yvelines, à Marly-le-Roi et fut inhumé au cimetière de Montmartre à Paris.

 

 

Bibliographie et livre lu (lien)

 


Nom roman 1ère édition (FR) Catégorie
1840 Aventures de quatre femmes et d’un perroquet 1847 roman
Césarine 1848 roman
La Dame aux camélias 1848 roman
Le Docteur Servan 1849 roman
Antonine 1849 roman
Le Roman d’une femme 1849 roman
Les Quatre Restaurations : Tristan le Roux, Henri de Navarre, Les Deux Frondes 1849 -1851 roman
50' Tristan le Roux 1850 roman
Trois Hommes forts 1850 roman
Histoire de la loterie du lingot d'or 1851 roman
Diane de Lys 1851 roman
Le Régent Mustel 1852 roman
Contes et Nouvelles 1853 roman
La Dame aux perles 1854 roman
60' L'Affaire Clémenceau, Mémoire de l'accusé 1866 roman

 

 

Album photo(s)

 


Dumas--Alexandre--fils---1-.jpg

Dumas--Alexandre--fils-.jpg

Dumas--Alexandre--fils---3-.jpg










Repost 0
Published by Céline - dans Biographies
commenter cet article

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook