Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 14:42

16

Avril

2013

Une-fille-comme-ca-de-Sara-Zarr.png

 

 

 

- Sara Zarr est née le 3 octobre 1970 à Cleveland, et a grandi à San Francisco [...]

- Une fille comme ça (Story of a girl) a été publié pour la première fois en France en 2008 aux éditions Thierry Magnier (première édition : Little Brown Book Group - New-York, 2007)

 

 

 

Une fille comme ça - Sara Zarr

 

 

 

Quatrième de couverture

 

"C'est Deanna, tu sais la fille qui..."

Cette phrase, Deanna a l'impression de l'entendre chuchotée sur son passage chaque jour, partout, au lycée, dans la rue, depuis quatre ans. Elle avait treize ans, elle en a dix-sept. Il est temps de tordre le cou aux rumeurs, de faire taire les mauvaises langues, de redresser la tête et de regarder le monde droit dans les yeux.

 

 

 

 

 

                  Editions Thierry Magnier

                     de 2008, 218 pages

 

 

Mon avis

 

L'histoire est basée à partir de la rumeur avec le mal qu'elle engendre.
Au fil des pages, on rentre dans la vie de Deanna, cette jeune adolescente un peu perdue, attendrissante et surtout attachante, nous faisant vivre ses craintes mais aussi, ses rêves et ses désirs.
Au fur et à mesure, on la voit grandir et aller de l'avant vers ses propres décisions et non plus celles qu'elle se sent obliger de prendre.
Sinon, côté écriture, elle est fluide avec un rythme soutenu et le fait aussi que la mise en page soit aérée, intensifie l'intérêt de ce roman.
En conclusion, j'ai passé un bon petit moment de détente avec ce livre, dans lequel je pense qu'une grande partie des adolescents peut s'identifier à notre héroïne. 

 

Extrait

 

Parfois, voilà ce qui m’arrivait :
Je commençais à revivre tout et je ne pouvais pas m’empêcher de penser et si. Et si je n’avais pas rencontré Tommy, et si j’avais été assez dégourdie pour lui dire de me laisser tranquille, et si mon père ne nous avait pas suivis à Montara ce soir-là ? Ou, s’il l’avait fait, s’il avait été le genre de père à me prendre dans ses bras, à me caresser les cheveux et à me demander « ça va » ?
Je me mettais à penser et si tout ça et je pouvais rester des heures sans bouger, à ressasser encore et encore jusqu’à sentir montrer les larmes, et là, je m’obligeais à arrêter.

 

 

Remerciement

 

Un grand merci à Astrid pour le prêt de ce roman.

 

 

Vote étoiles 4 sur 5

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 14:06

03

Juil.

2012

Ma soeur vit sur la cheminée d'Annabel Pitcher

 

 

 

- Annabel Pitcher née en 1982 au West Yorkshire est un écrivain britannique [...]

- Ma soeur vit sur la cheminée (My sister lives on the mantelpiece) a été publié pour la première fois en France en 2011 aux éditions Plon (première édition : Orion Children's Books - Londres, 2011)

 

 

 

Ma soeur vit sur la cheminée - Anabel Pitcher

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Avant, papa et maman s'aimaient, mes soeurs jumelles étaient heureuses et moi, Jamie j'avais une vraie famille. Depuis, l'explosion, maman est partie, papa baisse les bras, Jasmine essaie de ne plus ressembler à Rose et moi, j'essaie de me souvenir d'elle mais ce que je préfère, c'est rêver que je suis Spiderman, jouer au foot, aller chez ma copine Sunya et traîner avec mon chat. Je sais qu'un jour on recommencera a être heureux.

 

 

 

 

                            Editions Plon

                      de 2011, 235 pages

 

 

Mon avis

 

Dans ce roman, c'est Jamie âgé de dix ans qui nous présente sa famille déchirée depuis la mort d'une de ses soeurs dans un attentat : cela s'est produit il y a cinq ans.
Le fait d'avoir abordé un sujet difficile à travers un jeune garçon, Annabel Pitcher apporte à ce récit émouvant quelques sourires avec les réflexions de Jamie, tout en restant dans la lucidité.
Quant aux personnages, l'auteure a su rendre notre narrateur très attachant, je l'ai trouvé très réaliste. Aussi, j'ai apprécié Jasmine, sa soeur, pour son courage et pour sa sensibilité.
L'écriture, est quant à elle fluide et saisissante et à aucun moments on ne tombe dans un style pathétique.
Et pour terminer, je ne peux que vous conseiller de lire ce très beau roman car c'est un véritable coup de coeur pour ma part, et je ne suis pas prête d'oublier sa lecture.

 

 

Extrait

 

Il y a deux ans il m'a demandé de toucher l'urne et de murmurer mes dernières paroles et je me suis senti bête parce que je savais bien qu'elle ne pouvait pas m'entendre.

 

 

coeur

 

Defi-PR1

Repost 0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:24

01

Juil.

2012

Pani, la petite fille du Groenland de Jørn Riel

 

 

- Jørn Riel est un écrivain danois, né en 1931 [...]

- Pani, la petite fille du Groenland (Pijen som søgte havets mor) a été publié pour la première fois en France aux éditions Hachette en 2002 (première édition : 1972, Danemark)

 

 

 

Pani, la petite fille du Groenland - Jørn Riel

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Pani est une petite fille eskimo qui a le don extraordinaire de parler aux animaux. Mais ce don ne lui permet pas seulement d'être l'amie d'un ours polaire, il lui commande aussi d'aider son village à triompher de la famine...Un conte entre réalisme et magie par un maître de la littérature nordique.

 

 

 

 

 

 

                 Editions Le Livre de Poche

                     de 2002, 154 pages

 

 

Mon avis

 

Pani, la petite fille du Groenland est avant tout un conte mais aussi un très beau récit de voyage nous faisant découvrir le Grand Nord. Aussi, on apprend beaucoup sur le quotidien des eskimos, notamment sur leur rites et légendes.
De plus, l'auteur rythme l'expédition de cette fillette par les rencontres des animaux ainsi, on prend plaisir à suivre notre héroïne dans cette exploration qui semble assez rude.
En conclusion, c'est un petit conte très bien écrit nous entraînant dans une aventure initiatique que je conseille à partir de neuf ans.

 

 

 

  Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc

Danemark

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 14:57

19

Juin

2012

Lettres-a-Cecile-de-Roselyne-Bertin.png

 

 

 

- Roselyne Bertin est un auteur d'origine française née en 1947 à Marseille.

- Lettres à Cécile a été publié aux éditions Oskar en 2011.

 

 

 

Lettres à Cécile - Roselyne Bertin

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Paul voudrait que Cécile soit encore à la maison, qu'il puisse lui parler tous les jours, comme avant. Mais Cécile est partie pour ses études...Alors chaque jour, Paul lui écrit. De longues lettres dans lesquelles il raconte sa vie quotidienne au collège, ses sentiments, ses espoirs. Sa peur aussi. Peur que Cécile soit de nouveau malade. Que tout recommence comme avant, l'hôpital, la souffrance. La peur terrible de ne plus jamais revoir sa soeur qu'il aime si fort...

 

 

 

 

                           Editions Oskar

                      de 2011, 185 pages

 

 

Mon avis

 

Avec "Lettres à Cécile", nous sommes plongés dans un récit épistolaire composé de courtes et parfois longues lettres de Paul à l'attention de sa soeur, avec laquelle il a une forte complicité. Celle-ci ne revient à la maison que pour y passer le week-end, puisque le restant de la semaine elle est en internat pour ses études.
C'est ainsi, que notre jeune garçon nous fait part de ses émotions ainsi que de ses craintes de revoir Cécile malade. Malheureusement, cela va se produire. Ce dernier va alors faire tout son possible pour rester à ses côtés et lui donner le sourire.
Bref, je ne vous en dirai pas plus sur l'histoire au risque de ne pas vous donner envie de la découvrir par vous-mêmes.
Sinon, au niveau de l'écriture elle est fluide et simple où l'émotion jaillit au fil des pages mais toujours avec une pointe d'espoir.
Pour conclure, c'est un superbe roman épistolaire très touchant, que je vous invite à lire car c'est pour moi un coup de coeur. Je tiens également à préciser qu'il fait partie de la sélection pour le prix des lecteurs 2012.

 

Extrait

 

N'entends-tu pas comme je suis malheureux de toujours t'attendre ? Tu entends forcément ton frère Paul qui te dit qu'il t'aime.

 

 

Citation

 

"Les profs ne sont que de passage, ils se prêtent à nous pour une heure ou deux et nous faisons de même. Ce n'est pas cela qui donne chaud au coeur..."

 

 

coeur

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 18:06

15

Juin

2012

Une-photo-de-grand-mere-d-Esther-Hautzig.png

 

 

 

- Esther Hautzig (née Rudomin, le 18 octobre 1930 à Wilno, en Pologne) est un écrivain américain d'origine juive qui vit aux États-Unis depuis 1947 [...]

- Une photo de grand-mère (A picture of grandmother) a été publié pour la première fois en France en 2004 aux éditions L'école des Loisirs (première édition : Farrar, Straus and Giroux - New-York, 2002).

 

 

 

Une photo de grand-mère - Ester Hautzig

 

 

Quatrième de couverture

 

Sara est tout excitée. Oncle Benjamin les invite à l'Exposition universelle de 1939 qui doit se tenir à New-York. Il en profite pour réclamer une vieille photo de sa mère, la grand-mère de Sara, un cliché très spécial, décrit avec précision dans sa lettre. Bizarrement, Sara est certaine de n'avoir jamais vu cette photo de grand-mère jeune dans les albums de famille. Encore plus étrange, chaque fois qu'elle en parle à sa mère, celle-ci baisse la tête, évite son regard ou, pire, s'énerve et lui crie aux oreilles. Sara est maintenant prête à tout pour mettre la main sur ce mystérieux portrait.

 

 

 

 

                  Editions L'école des Loisirs

                       de 2004, 90 pages

 

 

Mon avis

 

Le thème de ce court roman est celui du secret de famille dont les personnages sont essentiellement féminins. Ainsi, Esther Hautzig nous plonge avec plaisir dans la vie de ces protagonistes avec de courtes phrases, un vocabulaire simple, le tout composé d'une écriture limpide et poétique.
De plus, notre héroïne Sara, une petite fille curieuse, vive et choyée par son entourage, est très attachante et on aime la suivre dans cette requête bien mystérieuse.
Par ailleurs, l'intérêt de ce livre est dans le postface où l'auteure nous parle entre autre de sa jeunesse : celle-ci est proche de celle de Sara. On peut aussi constater qu'elle a nommé les personnages de son récit comme ses proches.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture avec cette histoire, c'est agréable à lire grâce au style bien compréhensible, donnant ainsi une lecture accessible à partir de dix ans.

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Remerciement

 

Un grand merci à Entre les Pages pour le prêt de ce livre qui est une belle découverte.

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 18:01

27

Avril

2012

Complot-a-Versailles--les-3-tomes--d-Annie-Jay.png

 

 

 

- Annie Jay (née en 1957) est une auteure française de romans historiques d’une grande précision de détails, destinés à la jeunesse [...]  

- "Complot a Versailles a été publié pour la première fois aux éditions Hachette Jeunesse en 1993, "La Dame aux Elixirs" en 2010 aux éditions Le Livre de Poche et "L'Aiguille empoisonnée" en 2011 également aux éditions Le Livre de Poche.

 

 

 

Complot à Versailles - Annie Jay

 

 

          T1---Complot-a-Versailles-d-Annie-Jay.png

 

 

Quatrième de couverture

 

1676, Cécile ne cesse de critiquer les nobles. Mais le jour où elle est convoquée, avec son amie Pauline, à la cour du roi Louis XIV pour y devenir demoiselle d'honneur de la reine, tout change. Ensemble, elles sont aux premières loges pour observer les intrigues et manoeuvres de cour. Gare au tourbillon des complots qui pourrait les entraîner bien malgré elles !

 

 

 

 

                  Editions Le Livre de Poche

                       de 2007, 347 pages

 

 

Mon avis

 

Ce roman relate l'histoire de deux jeunes filles : l'une nommée Pauline venant d'une famille de petit noblesse dont son grand-père à servit le roi dans sa jeunesse mais qui a été disgracié et l'autre, se prénomme Cécile jeune guérisseuse avec un passé lourd dont elle ne se souvient plus. Nos deux jeunes héroïnes vont être menées à travailler à la cour du roi Louis XIV, c'est alors que l'on plonge dans leurs incroyables aventures remplies de rebondissements où elles sont accompagnées également de leurs amis et du frère de Pauline.
Par ailleurs, ce livre en plus d'être une petite enquête autour d'un complot d'empoisonneuses, est aussi un cours d'histoire sur la pauvreté et la noblesse de cette époque.
Quant aux personnages, ils sont jeunes, courageux et surtout bien drôles les rendant ainsi très attachants.
Pour conclure, c'est une histoire vraiment passionnante écrite avec subtilité où se mêlent amour, haine, mystère... bref j'ai adoré et je lirai la suite très prochainement.

 

 

coeur

 

À suivre prochainement :

- "La Dame aux Elixirs" (tome 2)

- "L'Aiguille empoisonnée" (tome 3)

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 16:32

15

Avril

2012

Isidore-Tiperanole-et-les-trois-lapins-.de-Pierre-Thiry.png

 

 

 

- Après avoir été vendeur de disques, administrateur de théâtre, programmateur de concerts, Pierre Thiry se consacre à présent à l'écriture.  

- Les illustrations sont de Myriam Saci, née en 1988, elle est actuellement étudiante en troisième année de Langues Étrangères Appliquées. Elle a crée le webzine féminin "Mya, c'est moi !"

- Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines a été publié chez Books on Demand en septembre 2011.

 

 

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mine

 

Quatrième de couverture

 

A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui. - Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous. C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout...

Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, et il y avait encore...Isidore, il y avait enfin...

Mais je ne vais pas vous raconter l'histoire sur la couverture, il faut aussi lire l'intérieur et vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être.

Un conte pour enfants de Pierre Thiry (l'auteur de "Ramsès au pays des points-virgules") illustré par Myriam Saci.

 

 

 

                 Editions Books on Demand

                       de 2011, 68 pages

 

 

Mon avis

 

Après avoir découvert le premier livre de Pierre Thiry, intitulé " Ramsès au pays des points-virgules" c'est avec enthousiasme que j'ai ouvert ce petit conte pour enfants.
J'ai été une fois de plus ravie de redécouvrir la plume de cet auteur, qui n'hésite pas à faire quelques références à des oeuvres connues pour notre plus grand plaisir.
De plus, j'ai apprécié les rimes poétiques écrites par le biais de Justin car elles font tout le charme de cette histoire, en prouvant aussi l'importance des mots.
Aussi, l'écriture est fluide avec des touches d'humour par-ci par-là et surtout on y retrouve toute la fantaisie de Mr Thiry et là ce n'est que du bonheur.
Au niveau des illustrations, je les ai trouvé à mon goût : les traits sont fins, les couleurs sobres bref je pense que les enfants aimeront.
En ce qui concerne la morale, je pense que la citation ci-dessous l'explique très bien.
Pour terminer, c'est avec le sourire que j'ai refermé cette petite fable très plaisante et pleine de tendresse, nous invitant au pays de l'imaginaire.

 

 

Citation

 

"Rien ne sert de s'agiter en tous sens, sans but et sans raison. Il vaut mieux regarder sa montre et agir méthodiquement : faire peu, mais le faire bien."

 

 

Illustrations

 


Isidore-Tiperanole--1-.jpg Isidore-Tiperanole--2-.jpg Isidore-Tiperanole--3-.jpg

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Remerciement

 

Un grand merci à Pierre Thiry pour l'envoi de son second livre ainsi qu'à sa gentille dédicace : cela m'a fait très plaisir.

Repost 0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 06:41

10

Avril

2012

La-machine-a-memoire-d-Arthur-Tenor.png

 

 

 

- Arthur Ténor, [...] né en Bourbonnais en 1959, est un auteur de livres pour la jeunesse depuis 1997. Ancien instituteur, il présente ses romans à un éditeur qui lui conseille de s'intéresser au jeune public, conseil qu'il suit avec succès.  

- La machine à mémoire a été publié pour la première aux éditions Pocket Jeunesse (série Rigolo) en 2002. Vous pouvez également trouver ce livre sous le titre de "La machine à noeuds de mots" aux éditions La Volpilière paru en 2010.

 

 

La machine à mémoire - Arthur Ténor

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Le père de Sébastien est un inventeur de génie et sa dernière création fait rêver : une machine qui multiplie la mémoire par dix, vingt ou mille ! Pour retenir leçons et récitations, le top ! Alors Sébastien ne résiste pas, et se branche sur la machine. Il n'y a qu'un petit souci : l'invention géniale a encore quelques problèmes de réglage...

 

 

 

 

 

      Editions Pocket Jeunesse (série Rigolo)

                       de 2002, 89 pages

 

 

Mon avis

 

Voilà là un livre très divertissant avec lequel on ne peut s'empêcher de rire car on y trouve des phrases sans queue ni tête, et pour cela je trouve qu'Arthur Ténor a fait preuve de beaucoup d'imagination.
De plus, autour de Sébastien gravitent des personnages très attachants, tel que la tante Martha : une femme remplie de bonne humeur.
Pour conclure, c'est une belle petite histoire rigolote que nous livre l'auteur, avec des illustrations bien sympathiques, qui devrait faire le bonheur des petits mais aussi des plus grands tout comme moi.

 

 

Extrait

 

"C'est à cause de la bassine-à-déboires de mon père. Pendant qu'il pétait dehors, j'ai mis la casserole à cheveux sur ma fête. Je foulais noir l'effet que ça battrait sur moi. Et puis en récipient une table de La Fontaine, je me suis fendu compte que je ne parlais plus formellement..."

 

 

Illustrations

 

La-machine-a-memoire--1-.jpg
La-machine-a-memoire--2-.jpg

 

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 20:42

08

Avril

2012

Le-crime-de-la-pierre-levee-de-Catherine-Cuenca.png

 

 

 

- Catherine Cuenca (née le 1er avril 1982 près de Lyon, France) est écrivain, auteur de romans historiques pour la jeunesse. 

- Le crime de la pierre levée a été publié pour le première fois en France en 2010 aux éditions Flammarion Jeunesse.

 

 

Le crime de la pierre levée - Catherine Cuenca

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Juin 1101. Bruna quitte son village natal pour travailler aux cuisines du château de Roquemaure. Très vite, elle apprend que la jeune fille qu'elle remplace a été découverte morte, dévorée par les loups, à la lisière des bois de la Pierre levée. Qui est le véritable auteur de ce crime affreux ? Il y a cette pierre magique, le père Barberin...et toujours plus de meurtres...Bruna ne pourra compter que sur elle-même et sur un allié inattendu pour survivre.

 

 

 

 

              Editions Flammarion Jeunesse

                      de 2010, 128 pages

 

 

Mon avis

 

Le crime de la pierre levée est une histoire se déroulant pendant le Moyen Âge, offrant aux lecteurs suspense et frisson grâce à des rebondissements.
De plus, dans ce roman sur fond historique on y trouve la magie, la sorcellerie et la religion qui est omniprésente dans le quotidien de la population.
Aussi, grâce à l'écriture fluide de l'auteure, le récit se lit vite et nous captive du début à la fin.
En conclusion, j'ai passé un agréable moment avec ce bon polar pour ados dont j'en recommande sa lecture, surtout aux amateurs de mystères et d'occultisme.

 

 

Extrait

 

Il désigna Bruna d'un long doigt noueux.
– Es-tu une bonne chrétienne, ma fille ?
Saisie par le regard terrible du prêtre, la jeune fille ouvrit la bouche pour répondre, mais Annette avait déjà bondi :
– Je peux répondre de la vertu de ma filleule, père Barberin. Ses parents ont répondu à l'appel de la croisade et sont morts sur la route de Jérusalem.
Ces mots ne semblèrent pas impressionner le prêtre.
– Ses parents, certes ! Mais elle, qu'en est-il de sa foi en Dieu ?
– Allons, mon père ! Intervint Bernard de Roquemaure.
– Pardonnez mon insistance, sire, mais vous savez comme moi à quel point cette question est importante par ces temps !
– Vous n'allez pas accuser cette fille de sorcellerie parce qu'elle connaît des remèdes ?
– Là où il y a femme, il y a le diable, souffla le prêtre.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

         challengema21

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 13:24

05

Avril

2012

Kaspar--la-chat-du-Grand-Hotel-de-Michael-Morpurgo.png

 

 

 

- Michael Morpurgo, est un auteur britannique, né en 1943 à St Albans, en Angleterre [...]

- Les illustrations sont de Michael Foreman, né en 1938. Il vit à Londres où il est directeur artistique et enseignant. Après des études d'art à la St Martin School of Art de Londres, il part en 1963 finir ses études aux Etats-Unis où il exerce différents métiers. Ses ouvrages sont traduits dans le monde entier. Il a reçu en 1972 une médaille à la Foire Internationale du livre de Nice. Il est également auteur de dessins animés.

- Kaspar, le chat du Grand Hôtel (Kaspar, Prince of Cats) est paru pour la première fois en France aux éditions Gallimard Jeunesse en 2008 (première édition : HarperCollins (Children's Books) - Londres, 2008)

 

Kaspar, le chat du Grand Hôtel - Michael Morpurgo

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

À travers le destin d'un jeune orphelin, groom au Grand Hôtel Savoy, et de son chat Kaspar, revivez l'incroyable tragédie du Titanic.

Un récit captivant et émouvant, mené de main de maître par un immense conteur. Les aquarelles vivantes et colorées de Michael Foreman lui confèrent un charme inoubliable.

 

 

 

 

 

                 Editions Gallimard Jeunesse

                        de 2008, 206 pages

 

 

Mon avis

 

Dans le première partie du roman, nous suivons notre héros Johnny dans le Grand Hôtel où il fera la connaissance d'une comtesse, de Kaspar  et d'une petite fille et dans la deuxième moitié on passe à la tragédie du Titanic, très bien reconstituée par Michael Morpurgo mais je ne vous en dirai pas davantage, cela serait vous dévoiler l'histoire.
Tout ce que je peux vous dire, c'est que l'auteur retranscrit à merveille l'atmosphère ainsi que les émotions avec justesse et simplicité, nous donnant l'impression de lire un conte magique basé sur un fait historique, avec des personnages et un chat très attachants.
Quant au format du livre, on ne peut qu'apprécier : les pages sont glacées et très lisibles.
Ajoutez à tout cela les superbes illustrations de Michael Foreman et vous avez un véritable bijou entre les mains.
Aussi, n'oubliez pas de lire le Postface se trouvant à la dernière page, c'est très important.
Pour terminer, j'ai adoré ce roman, il m'a fait passer un superbe moment bref c'est un véritable coup de coeur.

 

 

Illustrations

 


Kaspar--3-.jpg Kaspar--1-.jpg Kaspar--2-.jpg

 

coeur

 

 

 

 

Challenge titanic
Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blancAngleterre
Repost 0

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook