Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 11:47

04

Avril

2012

Arrete-de-mourir-d-Irene-Cohen-Janca.png

 

 

 

- Irène Cohen-Janca est née en 1954 à Tunis où elle a vécu son enface [...]

- Arrête de mourir a été publié pour la première fois en France aux éditions Actes Sud Junior en 2011.

 

 

 

Arrête de mourir - Irène Cohen-Janca

 

 

Quatrième de couverture

 

"Ça a commencé par les Post-it. Tu t'es mise à en acheter des tonnes. À les stocker frénétiquement. Ils traînaient partout dans la cuisine, la salle de bains, les chambres. Tu en bourrais ton sac comme s'il t'en fallait toujours à proximité. Pour te rassurer. Te protéger. Au début, on ne savait pas encore de quoi. Accro au Post-it. On en rigolait. Et puis le reste est venu. Lentement. Insidieusement. Moins marrant."

Samuel voudrait seulement profiter de ses dix-sept ans, être amoureux, insouciant... Mais la vie en a décidé autrement et il doit affronter le regard de sa mère qui vacille et se perd.

Comment vivre avec une mère qu'on ne reconnaît plus ?

 

 

                   Editions Actes Sud Junior

                        de 2011, 81 pages

 

 

Mon avis

 

Le narrateur de ce récit est Samuel, voyant sa mère sombrer dans l'oubli, il clame sa haine envers cette vie injuste, et plonge dans l'incompréhension au point où il ne comprend plus l'utilité de poursuivre ses études alors que le bac approche.
Cette narration est composé de mots touchants, en disant beaucoup sur ce que l'on peut éprouver face à une telle situation. En plus de cela, Irène Cohen-Janca se plonge d'une façon remarquable dans le corps de ce jeune homme, donnant ainsi des sentiments justes pour une personne de l'âge de ce dernier.
En conclusion, ce roman court est intense et bouleversant, prouvant ainsi que l'on peut être touchée seulement en quelques pages. Je vous recommande vivement de le découvrir.

 

 

Extraits

 

Maman est folle

On n'y peut rien

Mais ce qui nous console

C'est qu'elle nous aime bien

 

Maman est folle

Quand elle s'envole on lui tient la main

Comme un ballon frivole

Au gré du vent qui vient...

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 23:30

15

Mars

2012

Carla-aux-mains-d-or-d-Annie-Pietri.png

 

 

 

- D'origine Corse par son père Dominique, Annie Pietri naît à Paris, le 23 octobre 1956 [...] infos 

- Carla aux mains d'or a été publié pour la première en France en 2005 aux éditions Hachette Jeunesse.

 

 

 

Carla aux mains d'or - Annie Pietri

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Mars 1681. Carla a dix-sept ans. Elle doit quitter Venise, sa ville natale où elle est , pour Versailles et la cour du Roi-Soleil. Grâce à sa chère grand-mère, Carla connaît la médecine des plantes, et elle a aussi hérité d'un don extraordinaire, qu'elle doit garder secret...À Versailles, Carla entre au service de la Grande Mademoiselle, cousine germaine de Louis XIV. Cette duchesse apprécie beaucoup sa nouvelle couturière, mais elle ne tarde pas à s'apercevoir que la jeune fille possède bien plus que des doigts de fée...elle a des mains d'or !

 

 

 

 

                Editions Hachette Jeunesse

                       de 2005, 261 pages

 

 

Mon avis

 

Après avoir lu la trilogie "Les Orangers de Versailles" de cette auteure, me revoilà replonger dans l'époque de Louis XIV avec une héroïne particulièrement attachante.
Aussi, l'histoire est très passionnante dont l'intrigue tient le lecteur en haleine avec notamment, ces questions nous venant souvent à l'esprit : "Quel est ce don que possède Clara ?" mais encore : "Reverra-t-elle sa chère grand-mère ?"... et puis, il y également les autres personnages avec lesquels on fait connaissance petit à petit qu'on appréciera davantage au fil des pages.
Par ailleurs, à travers ce roman, Annie Pietri nous dépeint à merveille Versailles et tente aussi de prouver que la guérison par les plantes est un bien meilleur remède que les saignées mais, à cette époque-là les médecins étaient très férus de cette méthode et une grande partie des  nobles avait une entière confiance pour ces derniers.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec ce livre et comme je m'intéresse aux bienfaits des plantes, c'est sans vous cacher que j'ai été conquise par cette lecture.

 


coeur

 

 

Challenge Bac

2/11

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:33

28

Fév.

2012

Anya-de-Michael-Morpurgo.png

 

 

 

- Michael Morpurgo, est un auteur britannique, né en 1943 à St Albans, en Angleterre [...]

- Anya est paru pour la première fois en France aux éditions Gallimard Jeunesse en 1992 (première édition : William Heinemann Ltd - Angleterre, 1990)

 

 

 

Anya - Michael Morpurgo

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lescun, le petit village des Pyrénées où habite Jo, est occupé par les Allemands qui surveillent la frontière. Un jour, dans la montagne, le jeune berger découvre plusieurs enfants juifs cachés dans une ferme. Ils attendent le moment propice pour fuir en Espagne. N'écoutant que son courage, Jo décide de garder le secret et de tout faire pour les aider et les protéger.
Un roman bouleversant.

 

 

 

            

                 Editions Gallimard Jeunesse

                       de 2000, 173 pages

 

 

Mon avis

 

Dans ce roman, on suit notre héros Jo en partageant avec attention son secret et on est notamment impatient d'en connaître le dénouement.
Par ailleurs, les personnages sont vraiment très attachants et font preuve d'humanité en bravant les dangers de cette occupation allemande, afin de sauver des vies.
De plus, le thème choisit n'est pas si simple que cela pour qu'il soit accessible à de jeunes lecteurs et je pense que l'auteur à réussi, car ses derniers se mettront certainement dans la peau de Jo lors de ses expéditions.
En conclusion, c'est un bon récit prenant et émouvant avec lequel j'ai passé un agréable moment.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Challenge Bac

1/11

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 18:42

20

Fév.

2012

La-ceremonie-d-hiver-d-Elise-Fontenaille.png

 

 

 

- Élise Fontenaille née en 1960 à Nancy est une auteure française de romans de littérature générale et pour la jeunesse, ainsi que de science-fiction avec son roman Unica [...]

- La cérémonie d'hiver a été publié en mars 2010 aux éditions Du Rouergue (collection doAdo Noir)

 

La cérémonie d'hiver - Élise Fontenaille

 

 

 

Quatrième de couverture

 

C'est une fille fière et solitaire, Eden. Personne ne pourrait la priver de sa liberté. Elle tient ça de Violett, sa grand-mère, qui n'avait pas d'autre règle : libre à tout prix. Et la vieille dame l'a payé. Première à manifester poing levé contre un projet d'autoroute sacrilège qui allait défigurer le paysage, entre l'océan et la forêt, elle a été arrêtée, jugée... Elle est morte à sa sortie de prison. Depuis, Eden fourbit sa vengeance. Car si elle vit au 23e étage d'une tour de Vancouver, elle est toujours une Indienne, et sa tribu était jadis célèbre pour la férocité de ses guerriers. Son arme ? Elle tombera du ciel...

 

 

 

                    Editions Du Rouergue

    (collection doAdo Noir) de 2010, 88 pages

                                   

 

Présentation du livre

 

Ce roman est inspiré en grande partie de faits réels, et de personnages existant ou ayant existé.

 

 

Mon avis

 

Ce court roman est très émouvant, écrit avec sobriété et simplicité, allant à l'essentiel et mettant en avant les émotions. De plus, l'histoire est captivante, mêlant ancienne tradition et vie moderne avec comme sujet parmi d'autres : les réserves des Indiens d'Amérique repris par les Blancs.
Et puis, l'héroïne nommée Eden vivant avec un aigle femelle, est une jeune fille solitaire, rêvant de grands espaces à qui l'on s'attache dès les premières pages.
En conclusion, c'est un très beau livre que je conseille à partir de 15 ans jusqu'à pas d'âge tant l'écriture d'Élise Fontenaille est belle et nous touche.

 

 

Citation

 

"Chez les indiens, la vengeance est un art."

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 18:01

14

Oct.

2011

La-voleuse-de-livres-de-Markus-Zusak.png

 

 

 

- Markus Zusak, né le 1er janvier 1975 à Sydney, est un écrivain australien de romans pour jeunes adultes.

- La voleuse de livres (The book thief) a été publié pour la première fois en France chez Oh! Éditions en 2007 (première édition : Picador, Australie - 2005).

 

 

La voleuse de livres - Markus Zusak

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter. Une histoire étrange et émouvante où il est question :
- d'une fillette
- des mots
- d'un accordéoniste
- d'Allemands fanatiques
- d'un boxeur juif
- de vols

 

 

 

                     Editions Oh! éditions

                     de 2007, 527 pages

 

 

Mon avis

 

Pour commencer, j'ai trouvé très originale le fait que ce récit soit narré par la "Mort", en s'adressant à nous sous forme d'annotations, elle nous fait part de ses secrets et de ses sentiments car, qui mieux que la "Mort" peut nous faire ressentir la souffrance durant la seconde guerre mondiale ?
Effectivement, nous sommes plongés dans une banlieue de Berlin où les Allemands sont pris dans la folie hitlérienne n'ayant guère le choix sur leur conduite à tenir.
Mais, à côté de cela, on suit une jeune adolescente très touchante qui va se réfugier dans les livres :  elle apporte de la couleur entre la grisaille qui erre sans cesse au fil des pages. Et, c'est avec elle et ses proches qu'on se rend compte, que c'est de la vie dont nous parle la "Mort", avec une certaine tendresse éprouvée envers les hommes.
De plus, l'auteur nous mène de la joie à la tristesse, en nous dévoilant le pire comme le meilleur de la nature humaine avec un talent remarquable.
Pour finir, j'ai été émerveillée par cette histoire à la fois triste mais remplie d'espoir et donc, comme vous l'aurez deviné, c'est un véritable coup de coeur pour moi et qui devrait être lu par tous !

 

Extraits

 

Désormais, je ne veux plus espérer. Je ne veux plus prier pour que Max soit sain et sauf. Ni Alex Steiner.
Parce que le monde ne les mérite pas.

 

On dit que la guerre est la meilleure amie de la mort, mais j'ai une autre opinion là-dessus. A mes yeux, la guerre est comparable à un nouveau patron qui attend de vous l'impossible. il est là, sur votre dos, à répéter sans arrêt : "Il faut que ce soit fait, il faut que ce soit fait." Alors, vous mettez les bouchées doubles. Et le travail est fait. Pour autant, le patron ne vous remercie pas. Il vous en demande plus encore.

 

Parfois, je me dis que mon papa est un accordéon. Quand il respire et me regarde en souriant, j'entends les notes.

 

Comme vous voyez, je suis revenue dans votre bibliothèque et j'ai mis l'un de vos livres en pièces. C'est la colère et la peur qui m'ont poussée. Je voulais tuer les mots.

 

 

Citations

 

"On peut faire beaucoup de mal à quelqu'un en le laissant vivre."

 

"Parfois ça me tue, la façon dont les gens meurent."

 

"C'est plus facile d'être près du but que de l'atteindre."

 

 

 

coeur 

 

Challenge Partage-Lecture 2011/2012

 

11966610

Repost 0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 17:04

28

Août

2011

Guerre-secrete-a-Versailles-d-Arthur-Tenor.png

 

 

 

- Arthur Ténor, [...] né en Bourbonnais en 1959, est un auteur de livres pour la jeunesse depuis 1997. Ancien instituteur, il présente ses romans à un éditeur qui lui conseille de s'intéresser au jeune public, conseil qu'il suit avec succès.  

- Guerre secrète à Versailles a été publié pour la première en 2003 aux éditions Gallimard Jeunesse.

 

 

 

Guerre secrète à Versailles - Arthur Ténor

 

 

 

Quatrième de couverture

 

A quinze ans, Jean de Courçon veut devenir mousquetaire, mais son père en décide autrement : il sera page à Versailles et servira les grands. Finis les rêves d'aventure ? Pas si sûr, car la cour du Roi-Soleil recèle des pièges sans nombre. Très vite, le jeune provincial s'y fait un ennemi mortel, François de Champin-Belcourt, petit noble arrogant et sans scrupules. Avec la complicité de la jolie Prunelle, Jean va devoir rendre coup pour coup s'il veut sauver son honneur... et sa tête.

 

 

 

 

              Editions Gallimard Jeunesse

                   de 2003, 179 pages

 

 

Mon avis

 

On sait qu'Arthur Ténor aime revisiter l'histoire et une fois de plus, il nous le prouve avec ce roman dans lequel il expose à merveille les coutumes et les moeurs de Versailles.
Au niveau de l'intrigue, elle est soutenue avec des personnages réalistes et attachants, allant de simples jardiniers à des personnages importants de la cour.
Bref, il suffit à Arthur Ténor d'une petite dose d'amour avec un brin d'humour où l'on ajoute surtout de l'aventure, pour qu'il réalise un roman passionnant : telle est sa recette !
En conclusion, j'admire le talent de l'auteur pour réussir à nous transporter dans un Versailles animé.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 13:11

01

Août

2011

Prophetie---T1-Le-maitre-du-Jeu-de-Mel-Odom---Jordan-Weis.png

 

 

 

- Mel Odom habite dans l'Oklahoma avec sa femme et leurs cinq enfants. Il est l'auteur de plus de cent cinquante ouvrages pour enfants.  

- Jordan Weisman vit à Bellevue, dans l'État de Washington. Coauteur de la trilogie de Cathy's Book, il a modifié l'approche de la littérature pour adolescents en lui donnant une dimension interactive et multimédia.

- Prophétie, T1 : Le maître du Jeu (Lost Souls - Burning sky) sera publié en octobre 2011 (première édition : Running Press - États-Unis, 2010)

 

 

Prophetie--T1-Le-maitre-du-jeu---Mel-Odom-et-Jordan-Weism.jpg

 

 

Quatrième de couverture

 

La nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu, manifestement très ancien et maya. Nathan découvre bientôt qu'il s'agit d'un cadeau de Kukulkan, le dieu maya de la Création. Remettant le sort de l'humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi : s'il parvient à le battre au Jeu, la fin du monde, prévue en décembre 2012, n'aura pas lieu. Un défi d'autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du Jeu...

 

 

                Editions Bayard Jeunesse

                    de 2011, 296 pages

 

 

Mon avis

 

Ce livre est avant tout un mélange de roman policier et de fantastique où les enquêtes menées par Nathan permettent de faire avancer le Jeu.
Quant aux personnages, ils sont très humains avec des qualités et des défauts, les rendant attachants.
Au niveau de l'histoire, elle est vraiment passionnante avec un bon rythme, me donnant envie de poursuivre cette aventure aux côtés de Nathan.
De plus, les auteurs ont mélangé à merveille action et émotion avec une écriture fluide, rendant la lecture de ce livre simple et efficace.
Bref, c'est un vrai coup de coeur pour moi, dans lequel j'ai été absorbée dès les premières pages.

 

 

Extrait

 

À l'instant où il faisait demi-tour pour remonter l'escalier, il entendit de nouveau le claquement.

Clic-clic. Clic-clic-clic. Le son se propageait dans toute la maison. Nathan se figea et regarda autour de lui. Cette fois, il savait d'où ça venait ; sa tête pivota en direction de la chambre de son père, au rez-de-chaussée.

Il regarda l'heure sur son téléphone portable. 23 heures 56.

 

 

coeur

 

 

Remerciements

 

Un grand merci à Cécilia et aux éditions Bayard Jeunesse pour l'envoi de ce fabuleux roman.

Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 11:12

09

Juin

2011

Ne-t-inquiete-pas-pour-moi-d-Alice-Kuipers.png

 

 

 

- Alice Kuipers est née à Londres en 1979. Elle vit aujourd'hui à Saskatoon au Canada [...]

- Ne t'inquiètes pas pour moi (Life on the refrigerator door) a été publié en 2008 aux éditions Albin Michel (première édition : Macmillan - Londres, 2007).

 

 

 

Ne t'inquiètes pas pour moi - Alice Kuipers

 

 

Quatrième de couverture

 

Maman, je suis allée au supermarché. Regarde dans le frigo.

J'ai arrosé les plantes. J'ai nettoyé la cage de Jeannot Lapin. J'ai rangé le salon. Et la cuisine. Et j'ai fait la vaisselle aussi.

Je vais me coucher.

Ton esclave à domicile, Claire.

 

Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque sa mère tombe malade, le temps presse mais l'espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille l'importance de ceux qu'on aime...

 

 

 

                    Editions Albin Michel

                   de 2008, 242 pages

 

 

Mon avis

 

Ce livre est construit qu'à travers les petits mots échangés entre Claire âgée de 15 ans, menant une vie bien remplie d'adolescente  (les cours, les copines, les premiers petits copains et le baby-sitting pour gagner un peu de sous)  et sa mère divorcée, médecin donc souvent retenue à l'hôpital.
Un roman vraiment poignant qui se lit très vite avec des dialogues touchants et bouleversants qui sont remplis d'amours et de pudeur.
La bonne morale de cet échange entre mère et fille, démontre qu'il faut profiter pleinement des personnes que l'on apprécie car on ne sait pas de quoi est fait demain.
Pour conclure, j'ai beaucoup aimé cette histoire dont j'en recommande sa lecture.

 

 

Extraits

 

Quand je te regarde Je vois la femme que je veux être Forte et courageuse Belle et libre. Claire

P.S. : Je t'aime

 

C'est gentil de me dire que je suis belle. Je ne me sens vraiment pas belle. C'est comme si j'étais sous l'eau et que je ne trouvais plus comment remonter à la surface. Je suis un peu perdue, c'est tout. Je ne veux pas que tu t'inquiètes pour moi.

 

 

Citation

 

"Parfois on dirait que c'est plus facile de poser les questions par écrit ..."

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

 

Challenge Partage-Lecture 2011/2012

 

11966610

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 17:54

08

Juin

2011

Les-livres-des-origines-de-John-Stephens.png

 

 

 

 

- L’auteur a travaillé dix ans pour la télévision américaine comme scénariste ou producteur de séries à succès comme Gossip Girl, Gilmore Girls ou Newport Beach [...]
- L'Atlas d'Emeraude (The Emerald Atlas) est le premier tome de la série "Les livres des origines". Il a été publié aux éditions Milan en mai 2011 (première édition :  Alfred A.Knopf - USA, avril 2011)

 

 

L'atlas d'Emeraude - John Stephens

Les livres des origines, T1 - L'Atlas d'Emeraude de John St

 

Présentation de l'éditeur

 

Par une froide nuit d’hiver, trois jeunes enfants sont séparés de leurs parents, pourchassés par des forces maléfiques. Dix ans plus tard, Kate, Michael et Emma n’ont toujours pas trouvé d’indices pouvant expliquer cet étrange évènement : La réponse se trouve dans un atlas enchanté...
Mélangeant action et humour, L’Atlas d’Emeraude est le premier volet des aventures qui feront voyager Kate, Michael et Emma dans les contrées les plus lointaines ainsi qu'au plus profond d’eux-mêmes. Cette histoire est celle de trois enfants prêts à tout pour sauver leur famille et même sauver le monde.

                          Editions Milan

                    de 2011, 440 pages

   
 

Mon avis

 

Dès les premières pages, on est très vite captivé par cette histoire nuancée de magie et de sauts dans le temps, avec action et rebondissements. Quant aux héros, ils sont très jeunes et ont des caractères bien différents avec quelques défauts bien entendu, mais qui les rends d'autant plus attachants.

De plus, l'auteur a glissé beaucoup d'humour dans ce récit captivant à travers divers protagonistes (notamment avec les nains), nous donnant le sourire pour notre plus grand plaisir.
Autant vous le dire, en ouvrant ce livre, il vous sera difficile d'en arrêter sa lecture tellement celui-ci nous transporte dans un espace hors du temps, au point de nous faire décrocher de la réalité.
Comme vous pouvez le déduire, ce roman fait partie de mes coups de coeur, me donnant envie de découvrir la suite, dès que les prochains tomes seront disponibles. 

 

 

Extrait

 

- Abandonnée par ceux que vous chérissez le plus au monde. La blessure est là, comme une ombre au-dessus de vous. Mais je peux la faire disparaître. Ce serait si facile...Elle écarta la main. Un filament gris en spirale tenait à son doigt. On aurait dit qu'elle le sortait de la poitrine de la jeune fille.

 

 

coeur

 

 

Remerciements

 

Un grand merci à Cécilia et aux éditions Milan pour la découverte de ce premier tome d'une trilogie assez prometteuse.

Repost 0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 15:15

06

Juin

2011

Lisa-au-pays-des-cigales-de-Marie-Schoepfer.png

 

 

 

- Marie Schoepfer est enseignante dans une école proche de Lyon et est aussi maître formateur au Centre de Formation Pédagogique [...]

- "Lisa au pays des Cigales" a été publié aux éditions Terriciaë en 2009, quant à "Lisa sous le ciel de Camargue", il est paru en 2010 chez le même éditeur. Dans ces deux romans, on y trouve quelques illustrations qui sont de l'auteure même

 

 

 

Lisa-au-pays-des-cigales---Marie-Schoepfer-copie-1.JPG

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Une région et sa mémoire à découvrir avec Lisa.

Pendant les vacances d'été, Lisa visite Avignon où il lui suffit de passer le pont pour se retrouver sur une autre terre, bénie des Papes et aimée des hommes.

Après une étape dans cette jolie ville gaie et animée, elle arrive au mas du Gaboulet niché dans les crêtes des Alpilles. Le chien Caganis à ses côtés, elle va vivre une belle histoire dans la colline qui sent bon la garrigue et l'aventure...

 

 

 

 

                    Editions Terriciaë 

                  de 2009, 110 pages

 

 

 

Mon avis

 

A travers ce court roman, Marie Schoepfer nous plonge aux côtés de Lisa dans les crêtes Alpilles où les odeurs du sud et l'ambiance de la Provence sont bien décrites de sorte que l'on s'y croirait, un peu à la façon de Marcel Pagnol.
Par ailleurs, ce livre est remplie d'émotions sachant que la mère de notre toute jeune héroïne est gravement malade, seul son père est présent et essaye au mieux de lui donner le sourire.
L'auteure a su par un court roman, à la base destiné pour les plus jeunes, à nous transporter dans le Sud où l'amour et l'aventure sont au rendez-vous.
De plus, j'ai particulièrement apprécié les dernières pages où l'auteure nous donnent entre autres des informations sur les divers sites référencés dans l'histoire, ceci étant aussi bien utiles pour les petits que les plus grands.
En conclusion, ce roman est un pur moment de détente qui peut aussi être lu par les plus âgés ayant gardés leur âme d'enfant.

 

Extraits

 

- Sept est, paraît-il, un chiffre magique, plaisanta papa. Avignon a donc de la chance; son nom comprend sept lettres, on y entre par sept portes, la ville est divisée en sept paroisses et elle a connu sept papes...

 

Comment être paresseuse par ce joli matin d'été quand le soleil , juste à point, chauffe le dos sans le brûler. Cela vous met des rêves pleins la tête, encore plus que d'habitude.

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

séparateur

 

Lisa-sous-le-ciel-de-Camargue-de-Marie-Shoepfer.png

 

 

Lisa-sous-le-ciel-de-Camargue---Marie-Schoepfer.JPG

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Poursuivant ses vacances d'été au coeur de la Provence, Lisa s'arrête visiter Arles, ville de fête et d'histoire, puis elle va découvrir la Camargue, pays étrange offert comme un coup de théâtre à ses yeux. Vincent le jeune gardian et Josélio le petit  deviendront ses nouveaux amis et l'accompagneront dans ses beaux vagabondages.

Mais un matin le troupeau de chevaux disparaît du mas du Trident, une intrigue à élucider pour tous ses habitants...

 

 

 

 

                     Editions Terriciaë 

                   de 2010, 107 pages

 

 

Mon avis

 

Dans ce second tome, nous nous attachons davantage à cette petite fille passionnée par ce qui l'entoure et s'intéressant à l'histoire des régions qu'elle visite. Et pour cela, l'auteure nous donne des explications sur Arles où l'on apprend  notamment sur les costumes des Arlésiennes et aussi sur les traditions entre autres, qui suscitent de l'intérêt pour nous lecteurs.
Conçernant l'histoire, elle est agréable à lire par ses charmants personnages, ainsi que par son ambiance camarguaise avec le son des chants gitans.
De plus, l'auteure a une très belle écriture à travers laquelle on ressent vraiment sa passion pour la Provence, arrivant même à nous la transmettre avec brio.
Pour conclure, c'est encore une très belle aventure de Lisa qui m'a fait passé un agréable moment dans la Provence, où la chaleur humaine règne.

 

 

Extrait

 

- Chaque animal a son propre caractère, quelle que soit sa race. Il faut que tu apprennes à reconnaître les comportements, cela facilitera ta relation avec les chevaux.

 

 

Citation

 

"Camargue, un nom qui s'entend comme le claquement des sabots d'un cheval, comme le bruissement d'un vol d'oiseaux au raz de l'eau, comme le ressac infini de la mer sur le sable." 

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Remerciements

 

Je tiens à remercier Les Agents Littéraires ainsi que les éditions Terriciaë qui m'ont permis de m'évader en Provence grâce à ces deux petits romans que je note de 4/5

Repost 0

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook