Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 18:36

27

Mars

2012

Jane-Eyre-de-Charlotte-Bronte.png

 

 

 

- Charlotte Brontë est une romancière britannique, née le 21 avril 1816 à Thornton (Yorkshire), morte le 31 mars 1855 [...]

- Les illustrations sont de Félix Lacroix.

- Jane Eyre a été publié pour le première fois en France en 1854 par Madame Eugène Lesbazeilles-Souvestre, sous le titre de Jane Eyre ou les Mémoires d'une institutrice (première édition : Smith Elder and Co. - Royaume-Uni, 1847)

 

 

 

Jane Eyre - Charlotte Brontë

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Orpheline, Jane Eyre est recueillie à contrecoeur par une tante qui la traite durement et dont les enfants rudoient leur cousine. Placée dans un orphelinat, elle y reste jusqu'à l'âge de dix-huit ans. Elle devient alors institutrice dans une famille et tombe passionnément amoureuse du père de ses élèves. Un amour partagé, auquel elle résistera d'abord, découvrant avec horreur l'existence de la première femme de Rochester, enfermée pour folie par son mari.

 

 

 

 

 

            Editions G.P. Paris (colletion Super)

                        de 1957, 383 pages

 

 

Mon avis

 

Dans cette oeuvre de Charlotte Brontë, il est question d'amour discret, de trahison, de regrets, de rebondissements...se déroulant dans l'Angleterre du XIXème siècle, avec des protagonistes orgueilleux et bienfaisants.
Néanmoins, j'ai trouvé que la première partie de ce récit possède quelques longueurs et j'attendais avec impatience la rencontre entre Jane Eyre et Mr Rochester. Et quand celle-ci est en place, on se laisse happée par cette histoire, nous tenant ainsi en haleine jusqu'à la dernière page pour notre plus grand bonheur.
Pourtant, j'ai eu un peu de mal parfois à cerner notre héroïne, ne comprenant pas ses réactions, notamment face à Edward, il est vrai aussi que son enfance n'a pas été joyeuse c'est donc pour cela qu'on peut la trouver un peu trop résistante face à de dures épreuves,  mais au fil des pages on lui perçoit un côté fragile. Également, l'emploi de la première personne aide à mieux nous rapprocher d'elle.
Toutefois, je n'ai pas été charmé par le côté religieux de ce roman mais ceci n'est que mon humble opinion.
Sinon, au niveau de l'écriture, il faut reconnaître que la plume de Charlotte Brontë est remarquable, car elle est limpide, précise et captivante.
Pour finir, même si cette lecture n'est pas un coup de coeur, je l'ai toute de même bien appréciée, et cette fin inattendue m'a conquise.

 

 

Citations

 

"Comme il est vrai que la beauté réside dans le regard de qui la contemple."

 

"L'erreur entraîne le remords, et le remords empoisonne la vie."

 

"Les pressentiments sont choses étranges comme les sympathies ou les signes, et les trois ensemble constituent un mystère dont l'humanité n'a pas encore trouvé la clef."

 

 

Illustrations

 


Jane-Eyre--2-.jpg
Jane-Eyre--6-.jpg

Jane Eyre enfermée dans la chambre

Jane Eyre au Manoir de Mr. Rochester

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Lecture

Les soeurs Brontë

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:21

20

Mars

2012

Voyage-au-centre-de-la-Terre-de-Jules-Verne.png

 

 

 

- Jules Verne est né à Nantes (Loire-Atlantique), dans le quartier de l'île Feydeau, le 8 février 1828, il est le fils d'une famille bourgeoise nantaise de navigateurs et d'armateurs [...]

- Les illustrations sont d'Édouard Riou, né à Saint-Servan (Ille et Vilaine) le 2 décembre 1833, il meurt à Paris le 27 janvier 1900.

- Voyage au centre de la Terre a été publié pour la première fois en 1864 chez Pierre-Jules Hetzel.

 

 

 

Voyage au centre de la terre - Jules Verne

 

 

Quatrième de couverture

 

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé. Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du XVIe siècle, y révèle que pas la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre ! Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan...

 

 

 

                  Editions Le Livre de Poche

                        de 1976, 372 pages

 

 

Mon avis

 

Cette aventure est narrée par Axel, permettant à nous lecteurs, de mieux comprendre le savoir de Lidenbrock, et d'avoir une vision d'ensemble en tant que novice, évitant ainsi une perturbation dans notre voyage avec des termes utilisés par le professeur.
Même si j'ai trouvé quelques petites longueurs vers le milieu du récit, je me suis laissée entraîner dans cette expédition et même si celle-ci est irréaliste, Jules Verne arrive à faire en sorte de nous rendre incrédule le temps de cette lecture et cela pour notre plus grand bonheur.
Il faut dire aussi que l'auteur est un excellent conteur et l'on ressent bien qu'il vivait cette exploration au moment où il l'écrivait.
Une dernière petite chose avant de conclure : dans cette édition il y a des définitions pour quelques mots, facilitant ainsi notre lecture.
Et donc pour terminer, j'ai trouvé ce roman passionnant, nous dépaysant totalement et surtout les personnages sont admirables et je pense me souvenir de leur nom encore longtemps comme pour Phileas Fogg dans "Le tour du monde en 80 jours".

 

Extrait

 

J’avais le sentiment d’une catastrophe prochaine, et telle que la plus audacieuse imagination n’aurait pu la concevoir. Une idée, d’abord vague, incertaine, se changeait en certitude dans mon esprit. Je la repoussai, mais elle revint avec obstination. Je n’osais la formuler. Cependant, quelques observations involontaires déterminèrent ma conviction. A la lueur douteuse de la torche, je remarquai des mouvements désordonnés dans les couches granitiques ; un phénomène allait évidemment se produire, dans lequel l’électricité jouait un rôle ; puis cette chaleur excessive, cette eau bouillante !… Je voulus observer la boussole. Elle était affolée !

 

 

Citation

 

"Quand la science a prononcé, il n'y a plus qu'à se taire."

 

 

Illustrations.png

 


Voyage-au-centre-de-la-terre---Lidenbrock-1-.png
Voyage au centre de la terre (2)




Otto Lidenbrock

Axel




 

Vote étoiles 5 sur 5

 

 

Challenge Jules Verne

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 17:01

08

Mars

2012

Orgueil-et-prejuges-de-Jane-Austen.png

 

 

 

- Jane Austen, née le 16 décembre 1775 à Steventon, dans le Hampshire en Angleterre et morte le 18 juillet 1817 à Winchester, dans le même comté, est une femme de lettres anglaise [...]

- Orgueil et préjugés a été publié pour la première fois en France par Pigoreau en 1821 (première édition : T. Egerton - Londres, 1813)

 

 

Orgueil et préjugés - Jane Austen

 

Quatrième de couverture

 

Dans les premières années du XIXe siècle, loin des guerres de Napoléon, au sud-ouest de l'Angleterre, une fille de pasteur anglican, qui n'est ni très riche ni très pauvre, ni savante ni illettrée, qui n'a aucune aventure exceptionnelle, et qui n'épousera pas un lord, entreprend singulièrement de dire en prose de fiction quelque chose d'irracontable et de jamais encore raconté : comment une jeune fille, entre toutes les contraintes de la famille du monde et des moeurs, devient une personne entière, autonome et invincible. Et ce faisant Jane Austen crée d'un seul coup une branche nouvelle, unique, étonnante, imprévisible du roman anglais, avec sa prose silencieuse, énigmatique, la prose du non-dit, de la réticence, et de la retenue; celle qui, après elle s'avance vers sa floraison peut-être ultime, en Henry James et Virginia Woolf.

 

 

                  Editeur Christian Bourgois

                       de 1979, 320 pages

 

 

 

Mon avis

 

Voilà là un roman que j'ai eu du mal à quitter car l'histoire entre Miss Élizabeth et Mr Darcy est sensationnelle et est pleine de péripéties, nous donnant ainsi toujours l'envie de poursuivre cette lecture afin d'en connaître le dénouement, même si l'on sait plus ou moins à quoi s'attendre.
De plus, notre héroïne est vraiment très attachante, j'ai apprécié être au coeur de ses pensées et j'ai également aimé ses répliques emplies de finesse avec des pointes d'humour; quant à Mr Darcy, c'est un personnage assez énigmatique, se montrant orgueilleux face aux préjugés d'Élizabeth, et donc tout ceci bien évidemment ne fait qu'attiser notre attention au fil des pages.
Par ailleurs, la situation des femmes de l'époque est très bien représentée et l'on comprends alors, que le mariage était une nécessite pour elles à ce siècle de la bourgeoisie anglaise.
Aussi, la plume de Jane Austen est tout à fait remarquable et dépeint à merveille l'ambiance de l'ancienne Angleterre avec ses bals et sa courtoisie.
Pour conclure, c'est la première oeuvre de cette écrivaine que je lis et ce ne sera certainement pas le dernier, tout ceci pour vous dire que ce roman est un véritable coup de coeur.

 

 

Citations

 

"La vanité et l'orgueil sont choses différentes, bien qu'on emploie souvent ces deux mots l'un pour l'autre; on peut être orgueilleux sans être vaniteux."

 

"L'orgueil se rapporte plus à l'opinion que nous avons de nous-mêmes, la vanité à celle que nous voudrions que les autres aient de nous."

 

"On est toujours fier de faire quelque chose rapidement et l'on ne prend pas garde aux imperfections qui en résultent."

 

"On cède souvent à une demande par pure amitié sans avoir besoin d'y être décidé par des motifs ou des raisonnements."

 

 

coeur

 

 

 

Challenge Partage-Lecture 2011/2012

 

11966610

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:49

17

Fév.

2012

Robinson-Crusoe-de-Daniel-Defoe.png

 

 

 

- Daniel Defoe de son vrai nom Daniel Foe était un aventurier, commerçant, agent politique et écrivain anglais, né en 1659 ou 1669 (?)  à Stoke Newington (près de Londres), mort en avril 1731 à Ropemaker's Alley, Moorfields (près de Londres).

- Robinson Crusoé (The Life and Strange Surprizing Adventures of Robinson Crusoe, of York, Mariner) a été traduit pour la première fois en français au XIXème siècle par le poète et écrivain romantique frénétique Petrus Borel, dit le Lycantrope (première édition : W.Taylor - Angleterre, 1719)

 

Robinson Crusoé - Daniel Defoe

 

 

 

 

Quatrième de couverture

 

Jeune Anglais assoiffé d'aventures, Robinson décide de s'embarquer à bord d'un navire. Il apprend la dure vie de marin et affronte de nombreux dangers. Après quelques temps passé au Brésil, il repart pour la Guinée, où il n'arrivera jamais...Unique survivant d'un naufrage, il échoue sur une île déserte. Il s'invente alors une vie solitaire, jusqu'au jour où débarque un jeune indigène, Vendredi...

 

 

 

 

 

               Editions Gallimard Jeunesse

  (collection Folio Junior) de 2008, 408 pages

                

 

Présentation du livre

 

Le roman s'inspire de la vie d'un marin écossais Alexandre Selkirk, abandonné, à sa demande, en 1705, sur une île déserte, Juan Fernández, au large du Chili (ce qui avait, à l'époque, suscité en Grande-Bretagne une vive indignation).

 

 

Mon avis

 

Tout d'abord, il faut savoir qu'il existe plusieurs versions de ce roman, plus ou moins écourté. Celle-ci, présente quelques longueurs jusqu'à l'arrivée de Vendredi, surtout lorsque notre protagoniste nous décrit ses multiples tentatives de fabrications d'objets.

Par contre, l'esprit colonial de l'époque est très bien retranscrit et particulièrement avec l'apprivoisement de Vendredi. Ce livre, est avant tout basé sur les thèmes de la raison, de la religion et de l'esclavagisme entre autres.

Pour conclure, j'ai passé un agréable moment avec ce récit de voyage en compagnie de ce héros philosophe s'ouvrant à la spiritualité et se présentant comme un humaniste.

 

 

Extrait

 

En un mot la nature et l'expérience m'apprirent, après mûre réflexion, que toutes les bonnes choses de l'univers ne sont bonnes pour nous que suivant l'usage que nous en faisons, et qu'on en jouit qu'autant qu'on s'en sert ou qu'on les amasse pour les donner aux autres, et pas plus.

 

 

Citations

 

"Les calamités de la vie sont le partage de la plus haute et de la plus basse classe du genre humain."

 

"Il faut toujours considérer dans les maux le bon qui peut faire compensation, et ce qu'ils auraient pu amener de pire."

 

"Aujourd'hui nous aimons ce que demain nous haïrons ; aujourd'hui nous recherchons ce que nous fuirons demain; aujourd'hui nous désirons ce qui demain nous fera peur."

 

 

Vote étoiles 4 sur 5

Repost 0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 19:01

05

Août

2011

Pauline-d-Alexandre-Dumas--pere-.png

 

 

 

- Alexandre Dumas, (dit aussi Alexandre Dumas père) est un écrivain français né le 24 juillet 1802 (5 thermidor an X) à Villers-Cotterêts (Aisne) et mort le 5 décembre 1870 à Puys, près de Dieppe (Seine-Maritime).  

- Pauline a été publié pour la première fois en 1838 chez le libraire Dumont.

 

 

Pauline - Alexandre Dumas (père)

Quatrième de couverture

 

« Vous vous réveillerez dans un caveau où nul n'est descendu depuis vingt ans, et dans lequel, d'ici à vingt ans peut-être, nul ne descendra encore. N'ayez donc aucun espoir de secours, car il serait inutile. Vous trouverez du poison près de cette lettre: tout ce que je puis faire pour vous est de vous offrir une mort prompte et douce au lieu d'une agonie lente et douloureuse. Dans l'un et l'autre cas, et quelque parti que vous preniez, à compter de cette heure, vous êtes morte. »
Pauline (1838) est un des premiers romans de Dumas, où Monte-Cristo se trouve en germe. C'est un livre qu'il a écrit seul, et qui se déroule de son temps. La fiction brode sur les thèmes du roman gothique, en « noir », nuit, cottage en ruine, sentes perdues, passages secrets, brigands impitoyables, héroïne enterrée vivante, substitution de cadavres.
Pauline fait face à un bourreau mystérieux, « homme fatal». C'est le roman d'une jeunesse déboussolée qui tente de se faire une place dans une société mesquine.

 

          Editions Gallimard (collection Folio)

                      de 2002, 241 pages

 

 

Mon avis

 

Alexandre Dumas, le premier narrateur, retranscrit ici le récit de son ami Alfred de Nerval sur sa rencontre avec Pauline.
Au fil des pages, nous découvrons ainsi le passé de cette femme avec son témoignage qu'elle fait à son ami Alfred, notamment sur son triste mariage avec un mystérieux comte, cachant un terrible secret.
De plus, les différents récits nous mènent à une intrigue évidente car des questions sans réponses ne sont éclaircies qu'au fur et à mesure des chapitres.
J'ai également apprécié cette édition, où l'on trouve un dossier très complet sur l'histoire de ce roman ainsi que des annotations.
En conclusion c'est un classique de Dumas dont j'en conseille vivement sa lecture où amour, trahison, crimes...sont au rendez-vous dans cette version romantique de Barbe-bleue.

 

 

Extrait

 

- Voyez comme je suis égoïste, lui dis-je en m'approchant d'elle, je préfère vos larmes à votre sourire; Les larmes sont confiantes , et le sourire est dissimulé ; le sourire, c'est le voile sous lequel le coeur se cache pour mentir. Puis, quand vous pleurez, il me semble que vous avez besoin de moi pour essuyer vos pleurs...Quand vous pleurez, j'ai l'espoir que lentement, à force de soins, d'attentions, de respect, je vous consolerai, tandis que si vous étiez consolée déjà, quel espoir me resterait-il ?

 

 

Citation

 

"Il y a pour chaque heure du jour de petits devoirs à accomplir, pour chaque partie de la matinée des formes d'habits et des couleurs de gants à adopter, et cela sous peine de ridicule, c'est-à-dire de mort ; car le ridicule en France tache un nom plus cruellement que ne le fait la boue ou le sang."

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:05

28

Avril

2011

La-Dame-aux-camelias-d-Alexandre-Dumas--fils-.png

 

 

 

- Alexandre Dumas fils, né le 27 juillet 1824 à Paris et mort le 27 novembre 1895 à Marly-le-Roi, est un romancier et auteur dramatique français

- La Dame aux camélias est paru en 1948 aux éditions A. Lebègue.

 

 

La Dame aux camélias - Alexandre Dumas fils

 

 

Quatrième de couverture

 

Ce roman, dont Alexandre Dumas fils tira aussi un drame, est inspiré de l'existence authentique de Marie Duplesis. Merveilleusement belle et intelligente, cette courtisane fut adorée du Tout-Paris et de l'auteur lui-même. Il dut renoncer à elle, car il n'était pas assez riche. Verdi fit de ce drame un opéra sublime, La Traviata.

Armand et Marguerite vivent un amour immense qui survit à tous les obstacles et à toutes les tromperies. Le père d'Armand interdit cet amour inconvenant. Mais rien n'aura empêché le bonheur d'aimer, la virginité retrouvée, l'argent et les conventions dédaignés. L'amour véritable, c'était pour Marguerite l'espoir, le rêve et le pardon de sa vie. Tout lui fût donné, mais à quel prix.

 

 

 

                Editions Le Livre de Poche

                    de 2008, 288 pages

 

 

 

Mon avis

 

Ce roman est vraiment prodigieux, c'est une histoire d'amour touchante et véridique, qui nous plonge dans une autre époque où l'honneur a beaucoup d'importance.
Les personnages sont vraiment attachants et la relation entre nos deux jeunes amants nous émeut avec leur amour impossible et leur passion amoureuse.
De plus,l'auteur a su rendre sympathique cette jeune courtisane du nom de Marguerite Gautier, dite "La Dame aux camélias", on en vient même à avoir de la peine pour elle; elle qui a vécu dans un monde sans pitié, elle qui souffre de sa maladie.
Aussi, on se rend compte au fil des pages, qu'elle n'est pas une femme entretenue comme les autres, elle sait aimer et le démontrera avec Armand, son jeune amant qui est fou d'elle et est près à tout pour elle.
Pour terminer, je peux que vous conseiller de lire ce très bon classique très bien écrit et qui est pour moi, un vrai coup de coeur.

 

 

Citations

 

"Cela paraîtra peut-être ridicule à bien des gens, mais j'ai une indulgence inépuisable pour les courtisanes, et je ne me donne même pas la peine de discuter cette indulgence."

 

"Les efforts de tus les hommes intelligents tendent au même but, et toutes les grandes volontés s'attellent au même principe : soyons bons, soyons jeunes, soyons vrais !"

 

"Que de routes prend et que de raison se donne le coeur pour en arriver à ce qu'il veut !"

 

"Si je me soignais, je mourais. Ce qui me soutient , c'est la vie fiévreuse que je mène. Puis, se soigner, c'est bon pour les femmes du monde qui ont une famille et des amis..."

 

"On se fait souvent une joie d'un enfantillage, et il est méchant de détruire cette joie quand, en la laissant subsister, on peut rendre plus heureux encore celui qui la trouve."

 

"S'emparer d'un coeur qui n'a pas l'habitude des attaques, c'est entrer dans une ville ouverte et sans garnison."

 

 

coeur

Repost 0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 17:41

09

 Déc

2010

L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis S

 

 

 

- Robert Louis Stevenson, né le 13 novembre 1850 à Édimbourg et mort le 3 décembre 1894 à Vailima (Samoa), est un écrivain écossais et un grand voyageur.
- L'étrange cas du Dr Jeckyll et de Mr Hyde a été publié pour la première fois en 1886 à Londres chez les éditions Longmans, Green & co.
- Illustrations : Buno Pilorget.

 

 

L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde - Robert Louis St

 

 

Quatrième de couverture

 

Obsédé par la découverte qu'en tout individu cohabitent deux êtres, l'un bon et l'autre mauvais, le Dr Jekyll cherche et trouve le moyen de se dédoubler physiquement en absorbant une substance chimique de son invention. Mais il lui faut prendre d'extrêmes précautions afin que personne dans son entourage ne se doute que le célèbre Dr Jekyll, excellent homme, se transforme, à certaines heures, en un être démoniaque qui erre, la nuit, dans les quartiers les plus sordides de Londres : le sinistre Mr Hyde....

 

 

 

 

 

                     Editions Folio Junior 

                     de 1991, 135 pages

 

 

Mon avis

 

Un début qui peut paraître lent mais qui s'accélère progressivement pour ensuite arriver à un dénouement extraordinaire.
Ce livre est écrit avec un fond d'enquête policière et psychologique avec pour sujet le dédoublement de la personnalité.
Il faut se dire aussi, qu'en chacun de nous, habite un Mr Hyde !
Une lecture que je recommande et qui se lit vite.

 

 

Citation

 

"Et pourtant, lorsque cette laide effigie m'apparut dans le miroir, j'éprouvai non pas de la répulsion, mais bien plutôt un élan de sympathie, Celui-là aussi était moi." 

 

 

Vote étoiles 4 sur 5

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 18:32

07

 Déc

2010

Le tour du monde en quatre vingt jours de Jules Verne

 

 

 

- Jules Verne est né à Nantes (Loire-Atlantique), dans le quartier de l'île Feydeau, le 8 février 1828, il est le fils d'une famille bourgeoise nantaise de navigateurs et d'armateurs.
- Ce roman d’aventures de Jules Verne, composé de 37 chapitres, est le dixième de la série des Voyages Extraordinaires. Il a été publié chez Hetzel, à Paris,  en janvier 1873.
- Illustrations : Léon Benett & Alphonse De Neuville 

 

 

 

Le tour du monde en 80 jour - Jules Verne

Quatrième de couverture

 

Phileas Fogg, gentleman anglais, parie avec les membres de son club qu'il fera le tour de la terre en 80 jours. Et, aussitôt, le voilà parti accompagné de son domestique Jean, un Parisien, dit Passepartout. Il devra être revenu à Londres, pour gagner, le samedi 21 décembre 1872 à 20 heures 45 minutes !
Soupçonné d'être l'audacieux voleur de la Banque d'Angleterre, Phileas Fogg va être filé tout au long de ses pérégrinations par le détective Fix qui ne peut cependant pas l'arrêter, le mandat d'ammener arrivant toujours trop tard.
Les pays traversés, les multiples aventures, les stratagèmes employés pour contouner les nombreux obstacles, l'activité débordante de Phileas Fogg pour lutter contre le temps en ne se départant jamais de son flegme tout britannique, les personnalités de Passepartout et de l'obstiné Fix font le Tour du monde en 80 jours un merveilleux roman, l'un des meilleurs de Jules Verne, dont le succès considérable ne s'est jamais démenti depuis sa parution en 1873.

 

                 Editions Le Livre de Poche

                     de 1990, 331 pages

 

 

Mon avis

 

Un livre d'aventure magnifique où à travers ce long voyage, défilent pour nous lecteurs, divers tableaux des pays traversés en compagnie de personnages variés et attachants.
Le ton de cette aventure est donné dès le début , en décrivant notre gentleman anglais Phileas Fogg, comme étant un homme froid, peu sympathique, aimant jouer au whist et surtout qu'il est d'une ponctualité maladive. Ce qui l'oppose de notre parisien Jean dit "Passepartout", le roi des gaffes tout au long de ce voyage, qui, au début trouve "ridicule" ce pari du tour du monde, mais très vite il se prendra au jeu et se montrera aussi courageux, entre autres, en sauvant Mrs Aouda, une jeune femme hindoue condamnée au bûcher.
Laissez-vous transporter dans cet incroyable Tour du monde avec de multiples obstacles, certains causés par le méchant détective Fix, auxquels notre gentleman anglais restera neutre.
Ma première rencontre avec Jules Verne à travers ce roman et c'est un véritable coup de coeur !

 

 

Extraits

 

Phileas Fogg (2)

 

 

 

 

 

"....en marchant vers l'est, Phileas Fogg allait au-devant du soleil, et, par conséquent, les jours diminuaient pour lui d'autant de fois quatre minutes qu'il franchissait de degrés dans cette direction..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Phileas Fogg

 

 

Citations

 

"En France, on exhibe des farceurs étrangers, et à l'étranger, des farceurs français !"


"On sait ce qu'est le monde des parieurs en Angleterre, monde plus intelligent, plus relevé que celui des joueurs."

 

 

coeur

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 17:52

07

 Sept

2010

Souvenirs-d-enfance-de-Marcel-Pagnol.png

 

 

 

- Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge et cinéaste français, né le 28 février 1895 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), mort le 18 avril 1974 à Paris.
- "Souvenirs d'enfances" comporte quatre tomes : La Gloire de mon père paru en 1976 chez Presses Pocket (première édition : Pastorelly - 1957), Le château de ma mère paru en 2004 aux éditions De Fallois (première édition : Pastorelly -1957), Le temps de secrets paru en 2004 aux éditions De Fallois (première éditions : Pastorelly - 1960) et Le temps des amours paru en 2004 aux éditions de Fallois (première édition :  Julliard, à titre posthume - 1977)

 

 

 

La gloire de mon père - Marcel Pagnol

La-gloire-de-mon-pere-de-Marcel-Pagnol.png

 

Quatrième de couverture

 

Parce que j'ai maintenant des petits-enfants, j'ai souvent envie de raconter des histoires : c'est la fonction naturelle des grands-pères, et peut-être leur grand mérite.
Le mien me racontait Peau d'Âne, la Belle et la Bête, Riquet à la Houppe; mais aujourd'hui, les fées ne s'amusent plus à changer une citrouille en carrosse, et c'est grand dommage, car elles nous feraient, avec potiron, une Citroën, avec un concombre, une Dauphine, et avec une hirondelle, une Aronde...Pour moi, j'ai préféré vous raconter l'enfance d'un petit garçon, qui fut aussi celle de vos grands-pères, et qui n'est peut-être pas très différentes de la vôtre, car les petits garçons de tous les pays du monde et de tous les temps ont toujours eu les mêmes problèmes, la même malice, les mêmes amours.

                


Mon avis

 

Tout au long du livre, j'ai vu les collines d'Aubagne, entendu les cigales, imaginé aussi la Bastite Neuve....  Marcel Pagnol a une façon de raconter son enfance qui nous fait ressentir toutes les émotions. Ce roman autobiographique est une bouffée d'oxygène.

 

Citation

 

"Alors, je bondis sur la pointe d’un cap de roche, qui s’avançait au dessus du vallon et, le corps tendu comme un arc, je criais de toutes mes forces : « Il les a tuées ! Toutes les deux ! Il les a tuées ! » Et dans mes petits poings sanglants d’où pendaient quatre ailes dorées, je haussais vers le ciel la gloire de mon père en face du soleil couchant."

 

 

coeur

séparateur

 

 

08

 Sept

2010

 

 

Le chateu de ma mère - Marcel Pagnol

Le-chateau-de-ma-mere-de-Marcel-Pagnol.png

 

Quatrième de couverture

 

Le plus beau livre sur l'amitié enfantine : un matin de chasse dans les collines. Marcel rencontre le petit paysan, Lili des Bellons. Ses vacances et sa vie entière en seront illuminées. Un an après La Gloire de mon père, Marcel Pagnol pensait conclure ses Souvenirs d'enfance avec ce Château de ma mère (1958), deuxième volet de ce qu'il considérait comme un diptyque, s'achevant sur la scène célèbre du féroce gardien effrayant la timide Augustine. Le petit Marcel, après la tendresse familiale, a découvert l'amitié avec le merveilleux Lili, sans doute le plus attachant de ses personnages. Le livre se clôt sur un épilogue mélancolique, poignante élégie au temps qui a passé. Pagnol y fait vibrer les cordes d'une gravité à laquelle il a rarement habitué ses lecteurs. "Hé ! l'ami !"  Je vis un garçon de mon âge qui me regardait sévèrement. "Il ne faut pas toucher les pièges des autres, dit-il. Un

piège, c'est sacré !  - Je n'allais pas le prendre, dis-je. Je voulais voir l'oiseau.  '' Il s'approcha : c'était un petit paysan. Il était brun, avec un fin visage provençal, des yeux noirs et de longs cils de fille. "


 


Mon avis

 

A travers ce récit autobiographique, Marcel Pagnol nous fait voyager avec émotion sur la berge du Canal qui rejoint La Bastide Neuve.
Tout comme "La Gloire de mon père", ce tome est très agréable et nous fait de nouveau ressentir l'ambiance de la Provence.
Je dois aussi dire que j'ai été émue par la fin même si j'avais une perception du dénouement.

 

 

Citations

 

"Telle est la vie des hommes. Quelques joies très vite effacées par d’inoubliables chagrins." 

"Il répétait sans cesse : comme on est faible quand on a tort.
 La vie m'a apprit qu'il se trompait, et qu'on est faible quand on est pur."

 

 

coeur

séparateur

 

 

10

 Sept

2010

 

 

Le temps des secrets - Marcel Pagnol

Le-temps-des-secrets.png

 

Quatrième de couverture

 

Les vacances à La Treille se poursuivent. mais ne se ressemblent plus : Lili doit travailler aux champs avec son père, et Marcel rencontre Isabelle, la fille du poète Loïs de Montmajour. Puis ce sera l'arrivée eu classe de sixième et l'entrée en scène de l'inénarrable Lagneau...
Poussé par ses lecteurs, et pour son propre plaisir, Pagnol décide de transformer son diptyque en tétralogie, et ses Souvenirs d'enfance en authentique roman de formation, du côté de Kim ou du Livre de la jungle. Dans Le Temps des secrets (1960), le jeune Marcel trahit - provisoirement - l'amitié de Lili pour l'illusion de l'amour, et Pagnol l'écrivain prouve, lorsqu'il croque le poète alcoolique et sa grotesque épouse, qu'il n'a rien perdu de sa vis comica. Le projet prend de l'ampleur, et le livre se termine sans s'achever, dans l'attente du Temps des amours. "La reine, naturellement, c'était elle, et le

chevalier, c'était moi. Nous commençâmes par la fabrication de nos costumes,  car comme toutes les filles, elle adorait se guignoliser. "

 

 

Présentation du livre

 

Il devait constituer l'ultime tome de la série et s'intituler Les grandes amours. On peut en effet lire à la fin de l'édition originale du Château de ma mère :"A paraître - Les grandes amours - Suite et fin des souvenirs d'enfance - Tome 3"

 

 

Mon avis

 

Ce troisième tome est différent des deux précédents même si au début il évoque toujours la Bastide Neuve avec la rencontre de la belle Isabelle, il fait surtout référence à sa rentrée au Lycée Thiers de Marseille où l'on fait connaissance avec ses professeurs, ses nouveaux camarades....
J'ai bien aimé aussi le passage où Marcel nous parle de ses grand-parents que j'ai trouvé attachants.
En conclusion cette troisième partie des "Souvenirs d'enfance" nous évoque le passage de l'enfance de Marcel à son adolescence avec toujours autant d'humour, d'émotions et toujours aussi agréable à lire.
Encore un coup de cœur pour ma part tellement l'écriture de Marcel Pagnol est belle et me fais replonger dans mes propres souvenirs.

 

 

Citation

 

"Je finis par conclure que l'amour qui rendait fou était une affaire de grandes personnes, et surtout de femmes."

 

 

coeur

séparateur

 

 

12

 Sept

2010

 

 

Le temps de amours - Marcel Pagnol

Le-temps-des-amours-de-Marcel-Pagnol.png

 

Quatrième de couverture

 

L'année de cinquième : la découverte de la " vocation " poétique ; Lagneau, le cancre héroïque et encore et toujours Lili, qui, en compagnie de Marcel, soutient Joseph lors d'une partie de boules d'anthologie...
Annoncé comme " à paraître " dès la sortie du Temps des secrets, Le Temps des amours (1977) sera différé par un Pagnol pris par d'autres projets et qui, peut-être, retardait le moment de quitter les héros de son enfance. Personne n'y croyait plus lorsque, trois ans après la mort de l'écrivain. ses proches trouvèrent dans ses dossiers un certain nombre de chapitres achevés qui, mis bout à bout, constituaient ce Temps des amours si longtemps attendu. Plus hétéroclite que les trois premiers. ce quatrième volume contient pourtant certaines des plus belles pages de Pagnol, notamment une histoire de la peste à Marseille à laquelle l'écrivain tenait particulièrement. "Ce n'est que bien plus tard que je découvris l'effet le plus surprenant de ma nouvelle vie

scolaire : ma famille, ma chère famille, n'était plus le centre de mon existence."

 

 

Présentation du livre

 

Ce dernier tome des "souvenirs d'enfance" à été publié dans l'état où Marcel Pagnol l'avait laissé, sachant que c'est après sa mort que les écrits ont été retrouvés dans ses dossiers.
Avant sa mort, Marcel Pagnol avait confié à son éditeur que "Le temps des amours" était terminé et qu'il donnât donc l'autorisation de le publier, mais comme l'auteur le retouchait de temps à autre, il était donc préférable de lui laisser quelques temps, surtout que Marcel avait fait une pause dans ces écrits.

 

 

Mon avis

 

Dans ce dernier volume des "Souvenirs d'enfance" l'on distingue bien dans la façon d'où il est écrit que ça n'a pas été remanié car il n'y a pas de continuité et que par ailleurs le titre ne correspond pas au contenu des écrits, cela dit, pour ma part, ça donne beaucoup de valeur à ce tome.
Dans le temps des amours, on y retrouve toujours la belle écriture de Marcel Pagnol et personnellement je me suis sentie beaucoup plus proche de lui : on le suit toujours au lycée où il a obtenu son baccalauréat, on constate aussi qu'il y a toujours une forte complicité avec ses camarades, en particulier avec Lagneau et surtout on apprend aussi sa passion d'écrire après avoir tombé par hasard sur un poème de François Fabié : "Que ma plume rustique est fille de ta hache".
Ce qui m'a particulièrement touché aussi dans ce tome c'est le passage d'une soixantaine de page consacrée à la peste qui dévasta Marseille en 1720 à savoir que dans l'histoire c'est M.Sylvain, un marin "fou" qui la conte.
En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce tome qui nous fait vraiment part des sentiments de Marcel Pagnol et qui complète très bien "Le temps des secrets".

 

Citation

 

"Les serments,  comme les personnes,  perdent leur force en vieillissant."

 

 

Vote étoiles 5 sur 5

Repost 0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 02:08

10

Mars

2010

La chute d'Albert Camus

 

 

 

- Albert Camus, né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie française et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin dans l'Yonne, est un écrivain, dramaturge...
- La Chute a été publié chez Gallimard en 1956.

 

 

 

La chute - Albert Camus

 

Quatrième de couverture

 

Dans un bourg d'Amsterdam où se croisent matelos de toutes nations, souteneurs, prostituées et voleurs, un homme que le hasard a mis sur le chemin de l'un de ses compatriotes, se raconte. Qui est-il ? C'est la source de cet admirable monologue, où Jean-Baptiste Clamence retrace le parcours autrefois brillant de son existence. Jusqu'au jour où différents évènements ruinent les derniers vestiges de sa normalité existentielle. Il fuit dans la débauche ce qu'il découvre tous les jours un peu plus. Fuir l'hypocrisie des coeurs, de la charité, de la solidarité, l'hypocrisie du monde, fuir cette existence fausse où le plaisir personnel décide des actes les plus beaux. Il part alors pour la cosmopolite Amsterdam et s'y institue " juge pénitent " pour dénoncer l'ignominie humaine.

 

 

 

                         Editions Gallimard 

                        de 1956, 152 pages

 

 

Mon avis

 

La Chute, est un récit sur les hommes et le désenchantement, avec un contenu et un style extrêmement travaillés.
Néanmoins, tout au long de ce livre, on se demande quelle chute a voulue nous révéler l'auteur par l'intermédiaire de son narrateur Jean Baptiste Clamence, me déroutant bien à des moments.

De plus, j'ai trouvé le début soigné tandis que la fin l'y est beaucoup moins.

Pour terminer, même si c'est un livre intéressant de par sa forme, il sera vite oublier pour ma part.

 

 

Citations

 

"Après un certain âge, tout homme est responsable de son visage."
 
"Car le châtiment sans jugement est supportable. Il a un nom d'ailleurs qui garantit notre innocence : le malheur."

"Chacun exige d'être innocent, à tout prix, même si, pour cela, il faut accuser le genre humain et le ciel."

"Croyez-moi, les religions se trompent dès l'instant qu'elles font de la morale et qu'elles fulminent des commandements."

 

 

Vote étoiles 3 sur 5

Repost 0

Accueil

Un-cadavre-dans-la-bibliotheque---Agatha-Christie.jpg

Bonjour et bienvenue

 

 

J'ai crée ce blog pour partager mes lectures, mes avis et aussi avoir les vôtres, alors n'hésitez pas à laisser parler votre plume.

 

 

Je vous souhaite à tous un agréable moment sur mon blog, et de bonnes lectures.

Lecture du moment

 

 

Conseil :      - Pour faciliter votre navigation, je vous conseille de passer par le menu : Mes lectures.

                     - Pour vous tenir informer des modifications importantes, inscrivez-vous à la Newsletter.

 

Contact :     - Pour me joindre, vous pouvez le faire par ce formulaire.

 

 

 21 840 visites

          60 167 pages vues

 

 

Post-it_pile-a-lire.png

  Mise à jour le 28/04/2013


Post-it_mes-emprunts.png

 

 

 


 

 

Post-It_News.png

- Suivre Univers des Livres sur Facebook